Réouverture de la maternité de l’hôpital de l’Amitié à Bangui

0
86

Le ministre Pierre Somsé a expliqué que c’est suite à un incident ayant révélé des dysfonctionnements très graves au sein de cette maternité qu’il a décidé de suspendre les activités afin de remettre de l’ordre à tous les niveaux.
 
Après une investigation conduite suite à cet incident qui portait sur des malversations très graves d’un personnel de santé vis-à-vis d’un patient, le département a décidé de mettre en place un comité de gestion, a-t-il souligné, précisant que  ce comité de gestion a été renouvelé, la composition a été revue et donc les nouvelles modalités permettront à son cabinet d’être alerté sur tous les problèmes nécessitant une correction.
 
Le membre du gouvernement a noté que la deuxième mesure concerne la transparence dans la gestion de la maternité et aussi la publication des tarifs des actes ou des prestations de service offerts.
 
Selon lui, grâce à ces tarifs, les gens sauront ce qu’on leur demande de payer et ce qu’il ne faut pas payer au niveau de la maternité, ce qui éviterait les différents cas de fraude et autres malversations.
 
Comme dernière mesure, le ministre Somsé a annoncé la mise en place d’un numéro vert permettant aux patients d’alerter le ministère et de signaler toutes les malversations dont ils  seraient victimes.
 
Il a par ailleurs rappelé la persistance de l’hépatite E qui sévit à Bocaranca (523 km au nord-ouest de Bangui) malgré les efforts concertés du gouvernement et des partenaires humanitaires pour changer les conditions de travail et les facteurs de risque à l’origine de cette épidémie.
 
Le directeur de l’hôpital de l’Amitié, Pascal Mbélésso, a, dans son mot de bienvenue, rappelé les raisons de suspension temporaire de ce centre et a insufflé un nouvel esprit d’équipe au personnel après quelques mois de chômage technique.
 
Il convient de rappeler que le ministère entend insérer la formation continue au sein des formations sanitaires en vue de renforcer le travail d’équipe et le respect de l’éthique et des règles de déontologie.

Source : Acap

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here