Le Noà«l avorté du gouvernement centrafricain

0
61


Une importante banque russe a inscrit par erreur dans un bilan un prêt de plus de 10 milliards d’euros à  la Centrafrique. Rapidement démenti, le versement a engendré des beaucoup de moqueries et quelques frayeurs.

à€ Bangui, on a pensé à  un Noà«l avant l’heure. La semaine dernière, le deuxième groupe bancaire russe, VTB, a attribué un prêt de quelque 800 milliards de roubles, soit plus de 10,5 milliards d’euros, à  la Centrafrique.

Une somme gigantesque et sans commune mesure avec les capacités financières de ce pays, perpétuellement au bord de la faillite et dont le PIB annuel est plus de six fois moins élevé. Mais le cadeau s’est révélé être un simple jeu comptable.

Source : ABangui

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here