lundi, décembre 17, 2018
Accueil Societé Centrafrique : Résurgence de braconnage d’éléphants à Bayanga

Centrafrique : Résurgence de braconnage d’éléphants à Bayanga

0
58

BANGUI, 30 novembre 2018 (RJDH)—Le braconnage des éléphants refait surface au Parc National de Dzanga-Sangha à Bayanga, au sud-ouest du pays. Selon les informations du RJDH, au moins six(6) éléphants ont été abattus ces derniers jours.

Le Parc National de Dzanga Sangha regorge d’énormes richesses fauniques dont les éléphants qui se trouvent dans les aires-protégées, alors qu’ils sont menacés d’extermination par des braconniers en quête d’ivoire.

Depuis quelques jours, des braconniers non identifiés ont refait surface au parc de Dzanga-Bai à Bayanga. Ils ont abattu 6 éléphants dont le dernier cas s’est produit samedi 24 novembre 2018.

Selon l’information du RJDH, une enquête est ouverte par le Conservateur du parc pour identifier les auteurs et complices de ce crime. Bien qu’il y’ait la présence des Eco gardes dans la région, les moyens techniques et le sous-effectif constituent encore un handicap à la lutte contre le braconnage.

Bayanga est une localité de la République Centrafricaine située dans la préfecture de Sangha-Mbaéré sur la rive gauche de la Sangha, à environ 102 km au Sud du chef-lieu de la préfecture Nola, et à 520 km à l’Ouest de Bangui, la capitale. Il abrite un parc national, véritable resserve de ressources naturelles du pays.

Les aires protégées de Dzanga-Sangha font partie intégrante du Tri-National de la Sangha, l’un des plus importants sites de conservation transfrontalière du Bassin du Congo. Ce parc partage ses frontières avec le Cameroun et la République du Congo Brazzaville et constitue pour la RCA une source d’entrées de devises bénéfiques pour son économie à cause des touristes qui continuent de s’y rendre malgré la crise.

Source : RJDH

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here