Centrafrique : Le Conseil Inter-ONG dénonce le non respect des Droits de l’Homme dans le pays

0
28


Dans une déclaration rendue publique le 27 novembre 2018 à  Bangui, le Conseil Inter-ONG en Centrafrique a dénoncé le non respect des Droits de l’Homme dans le pays. Il condamne les exactions qui se sont produites ces dernières semaines à  Bangui et dans certaines villes du pays.

La déclaration du CIONGCA fait suite aux graves violations des Droits de l’Homme commises sur les populations civiles à  Bangui et à  l’intérieur du pays. Plusieurs personnes sont mortes au cours des violences perpétrées dans la capitale et dans certaines villes de la République Centrafricaine.

Devant ces exactions, le Conseil Inter ONG en Centrafrique a dénoncé les actes de barbarie commis sur l’étendue du territoire et condamné les auteurs et leurs complices, « nous dénonçons sans ambages, tous les actes de barbarie commis sur toute l’étendue du territoire national. Par ces motifs, le CIONGCA dénonce le non respect des droits de l’Homme en RCA et lance un appel pour le retour immédiat d’une paix durable » dénonce Célestin Ngakola, président du CIONGCA.

Le CIONGCA interpelle la Minusca, le gouvernement, les différents groupes armés à  arrêter ces hostilités, « à  juste titre, le CIONGCA interpelle la Minusca, le gouvernement, les groupes armés et les institutions nationales et internationales à  arrêter qui perdurent et freinent le relèvement économique du pays. Le renforcement du pouvoir d’actions des FACA et la levée immédiate de l’embargo sur les armes » lance -t-il.

La réaction du CIONGCA vient s’ajouter à  la liste des réactions enregistrées ces derniers temps à  Bangui par rapport aux violences perpétrées à  Alindao, à  Batangafo et à  Bambari.

Source : ABangui

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here