Les ravisseurs de Thérèse Claudia Priest condamnés aux travaux forcés à perpétuité

0
57

La Cour a également condamné les accusés à verser à Mme Claudia Thérèse  Priest  une somme  de 100 millions de francs CFA, à Gustave Honoré Reosset  une somme de 300 mille francs CFA, à Elkana Ndawassa une somme de 1 800 000 mille francs CFA, et au collectif des organisations des droits de l’Homme une somme d’un franc symbolique à titre de dommage et intérêts.

Dieudonné Ngaïbona alias « colonel » Dié et Fulbert Bondo ont été reconnus coupables d’association de malfaiteurs, détention illégale d’armes et munitions  de guerre, vol à main armée, prise d’otage et séquestration.

En date du 19 décembre 2015, Dieudonné Ngaïbona et Fulbert Bondo ont pris en otage et détenu pendant 5 jours Mme Claudia Thérèse Priest qui se rendait dans un village à 45 km au nord de Bangui en compagnie des prêtres Gustave Honoré Reosset et Elkana Ndawassa pour remettre des médicaments  et du matériel à des centres de santé.

Arrêté le 2 mars  2016 par les Forces onusiennes sur la  route reliant Batangafo et Bouca (345 km au nord  de Bangui), Dieudonné Ngaïbona était accusé d’avoir pris en otage Mme Thérèse Claudia  Priest et ses accompagnateurs pour exiger la libération de son frère Rodrigue, alias « général Andjilo », milicien anti-balaka arrêté quelques semaines plus tôt.

Ouverte le 19 novembre dernier, cette deuxième session criminelle de la cour d’appel de Bangui est prévue pour prendre fin le 23 décembre prochain.
 

 

Source : Acap

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here