Centrafrique : Simplice Mathieu Sarandji entend nettoyer son gouvernement

0
85


Deux semaines après son auto désignation à  la tête du nouveau parti de Touadera, le Premier ministre et Secrétaire exécutif national dudit parti Simplice Mathieu Sarandji veut s’imposer afin de s’agripper à  la tour Pétroca jusqu’à  son départ pour le perchoir de l’Assemblée nationale en 2021. Les signes annonciateurs, il envisage de nettoyer son gouvernement dans les jours.

D’après une source digne de foi au sein de son cabinet, le Premier ministre Simplice Mathieu Sarandji, candidat du mouvement cœurs unis au perchoir de l’Assemblée nationale en 2021, au sortir triomphant de son interpellation à  l’Assemblée nationale entend, nettoyer son gouvernement.

D’après les informations recueillies auprès du mouvement cœur unis, le premier cœur unifié Simplice Mathieu Sarandji entend, à  travers ce deuxième remaniement, exfiltrer de son gouvernent, une quinzaine des bras cassés qui minent, d’après ses propres termes, le bon fonctionnement de celui-ci d’une part et d’autre part, piocher dans le bureau politique de son parti quelques têtes qui pourraient lui aider à  se desserrer de l’étreinte de la communauté internationale et tenter de résoudre l’épineuse équation sécuritaire, condition sine qua non pour retrouver son autorité et son crédit volés en éclat.

Quels sont les ministres à  exfiltrer ?

Si l’incertitude demeure sur les noms des possibles ministres sortants et ministrables entrants, il y’a une certitude par contre sur l’effectif approximatif des sortants et sur l’ossature du gouvernement.

Une quinzaine des ministres, à  bout de souffle, seraient sur la sellette et une demi-douzaine mise aux jeux des chaises musicales. Entre autres ministres sur la sellette, d’après une source bien cotée auprès du Premier ministre, Theodore Jousso, Charles Armel Doubane, Ahamed Senoussi, Ginette Amhara, Jean Louis Opalegna, Nabia Haroune, Jacob Mkpem Bionli, Lambert Moukoye Lissane.

Quant à  l’ossature du gouvernement, l’Administration du Territoire sera confiée à  un membre du bureau politique de Cœurs unis avec pour objectif, faciliter l’implantation du mouvement cœurs unis sur l’ensemble du territoire. Et le ministère de la Jeunesse et des Sports, aujourd’hui vacant en raison de la mort de son occupant, sera confié à  un jeune de ce mouvement.

Le ministère des Affaires étrangères se débarrassera de son strapontin, le ministère délégué, et sera confié au principal allié de Touadera, le MLPC de Martin Ziguélé qui menace de quitter la majorité présidentielle.

Rappelant que l’idée de changement de gouvernement avec le départ de Simplice Mathieu Sarandji était évoquée il y’a plus d’une année, mais l’homme ne veut entendre parler.

Face aux drames qui prennent de l’ampleur dans le pays, le désormais tout puissant et indéboulonnable Premier ministre Simplice Mathieu Sarandji opte pour un remaniement de grande envergure de son gouvernement ou il espèrerait redonner un nouveau souffle au projet de son patron Faustin Archange Touadera.

Pour un homme politique proche de l’opposition démocratique, face aux drames de Batangafo, Alindao, Bambari et l’échec consécutif depuis deux ans de pacification de Km5, Simplice Mathieu Sarandji aurait pu symboliquement démissionner puis être renommé dans la foulée si le président Touadera estime qu’il reste l’homme de la situation.

Mais pour l’entourage du tout puissant et indéboulonnable Premier ministre Simplice Mathieu Sarandji, le pousser à  présenter sa démission et celle de son gouvernement, c’est le faire apparaitre aux yeux de ses compatriotes comme le responsable de ces drames.

« La Constitution prévoit deux modes de ma destitution : soit le Président de la République prend un décret et me limoge soit vous les députés vous me destituez par une motion de censure si l’un ou l’autre pense que je ne fais pas mon boulot ». Martèle Simplice Mathieu Sarandji devant les députés tous acquis à  sa cause.

« Qu’il n’y aurait pas de démission du gouvernement ! Autrement dit, pas de deuxième nomination du même Premier, donc, ni nouveau discours de politique générale, ni nouveau vote de confiance des députés qui ne roulent que pour l’argent ». Renchérit un conseiller de Sarandji.

Si le tout puissant et indéboulonnable Premier ministre Simplice Mathieu Sarandji parvient à  rallier le président Touadera à  sa cause perdue d’avance, personne n’écoutera désormais les pleurs des Centrafricains. S’ils veulent se tourner vers Jésus, accomplira ainsi la parole de Jésus dans l’Évangile de Luc 23 : 27-31.

« Il était suivi d’une grande multitude des gens du peuple, et de femmes qui se frappaient la poitrine et se lamentaient sur lui. Jésus se tourna vers elles, et dit: Filles de Jérusalem, ne pleurez pas sur moi; mais pleurez sur vous et sur vos enfants. Car voici, des jours viendront où l’on dira: heureuses les stériles, heureuses les entrailles qui n’ont point enfanté, et les mamelles qui n’ont point allaité! Alors ils se mettront à  dire aux montagnes: tombez sur nous! Et aux collines: Couvrez-nous! Car, si l’on fait ces choses au bois vert, qu’arrivera-t-il au bois sec? »

Copyright2018CNC

Source : ABangui

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here