mardi, décembre 11, 2018
Accueil Societé Centrafrique : La Conférence Episcopale invite les hommes et femmes à s’abstenir...

Centrafrique : La Conférence Episcopale invite les hommes et femmes à s’abstenir des festivités du 1er décembre

0
44

BANGUI, le 25 Novembre 2018(RJDH)—-La Conférence Episcopale Centrafricaine a invité les Centrafricains à ne pas prendre part aux festivités marquant le 1er décembre suite aux récents événements ayant couté la vie à plusieurs personnes dont deux prêtres. La décision a été prise le 24 novembre lors de la session extraordinaire de la Conférence et rendue public le même jour.

Dans le communiqué rendu public ce 24 novembre, la Conférence Episcopale Centrafricaine a justifié cette prise de position par les récents événements douloureux et répétitifs qui ont endeuillé plusieurs familles notamment à Bangui, Bambari, Batangafo et Alindao. La conférence qualifie ces faits de crimes contre l’humanité et inacceptable, selon la constitution du 30 mars 2016, qui stipule que « la personne humaine est sacrée et inviolable. Tous les agents de la puissance publique, toute organisation, ont l’obligation absolue de la respecter et de la protéger ».

Pour l’église, la commémoration des festivités du 1er décembre doit être placée sous le signe de deuil national. « La Conférence Episcopale vient par ce présent communiqué demander à l’Eglise, aux hommes et femmes par la solidarité et dans le respect de la mémoire des victimes de s’abstenir des festivités du 1er décembre en signe de deuil » peut on lire dans le communiqué.

Dans la décision, la conférence a arrêté la date du dimanche 02 décembre 2018, comme une journée de prière en mémoire des victimes dans les tous les diocèses du pays.

Une conférence de presse est prévue pour le lundi 26 novembre et qui sera animée par le président de la CECA, Dieudonné Nzapalainga Cardinal de Centrafrique, selon le document afin de « restituer la vérité des faits douloureux qui constituent un crime contre l’humanité ».

Source : RJDH

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here