L’ex-milicien antibalaka Alfred Yékatom Alias Rambhot comparaît pour la première fois devant la CPI

0
57

Cette première audience de comparution Initiale du prévenu Alfred Yékatom, suivi en direct à Bangui par le canal du Bureau National de la CPI en RCA, s’inscrit dans le cadre des procédures préliminaires de la Cour Pénale Internationale à travers sa Chambre préliminaire.
 
L’audience qui a permis, entre autres, de vérifier l’identité d’Alfred Yékatom, sera suivie de celle destinée à la confirmation des charges prévue pour le 30 Avril 2019.
 
Pendant la conférence de presse qui a suivi cette première audience de la Chambre Préliminaire de la Cour Pénale Internationale, le Chargé de Bureau de la CPI de Bangui, Gervais Bodagaye, a expliqué que c’est depuis le 30 mai 2014 que le gouvernement centrafricain a saisi la Cour de la situation qui prévalait sur son territoire impliquant  à la fois les Séléka et les anti-Balaka.
 
A l’époque, la Procureure de la CPI,  Fatou Bensouda, a ouvert une enquête à ce sujet  parce qu’elle a estimé que les violences en Centrafrique  auraient entrainé des milliers de morts et déplacés, a-t-il souligné.
 
Il a ensuite présenté les critères de qualification  ou d’éligibilité d’un  avocat à cette haute juridiction internationale, notamment  avoir une expérience de 10 ans dans cette fonction d’avocat et être de bonne moralité.
 
Il convient de rappeler l’ancien milicien, devenu député en 2016, a été transféré à la CPI le 17 novembre dernier, après son arrestation le 29 novembre à l’hémicycle de l’Assemblée nationale où il venait de tirer des coups de feu à l’aide d’un pistolet.  
 

 

Source : Acap

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here