Centrafrique : Le Directeur de l’Ecole Nationale de Police se félicite de la formation de 250 nouveaux éléments qui répondent aux souhaits de la population

0
64


Le Directeur de l’Ecole Nationale Police Colonel Maxime SENGA, se félicite de la formation de deux cents cinquante (250) nouveaux jeunes centrafricains qui répond aux ardents souhaits de la population. C’est le samedi dernier, 17 novembre 2018, que le Chef de l’Etat Faustin Archange TOUADERA a présidé personnellement la cérémonie officielle marquant la fin de formation des 250 élèves policiers à  l’Ecole Nationale de Police.

Dans son discours de circonstance, le Directeur de l’Ecole Nationale de Police a déclaré que : « Débutée le 12 mars 2018, cette formation initiale a durée sept mois, précédée d’une formation militaire. Durant cette période, les élèves ont suivi avec beaucoup d’attention, les différents modules Professionnels, Techniques et Juridiques dispensés par les Formateurs des Forces de défense et de Sécurité appuyés par les partenaires de la MINUSCA et plus particulièrement UNPOL ».

Poursuivant ses propos, le Colonel Maxime SENGA a indiqué que : « Cette formation qui arrive à  son terme a été orientée sur les grands axes de la vision politique du Président de la République Faustin Archange TOUADERA et ce, en étroite relation avec la Réforme du Secteur de Sécurité qui veut que sa Police soit véritablement Républicaine, Représentative, professionnelle, de proximité et respectueuse des droits humains ».

Bien avant de clore son discours, le Directeur de l’Ecole Nationale de Police a tenu remercier du fond de cœur le Chef de l’Etat Faustin Archange TOUADERA qui a bien voulu honorer de sa présence cette cérémonie.

De son côté, le Représentant spécial du Secrétaire général et chef de la MINUSCA, Parfait Onanga-Anyanga, a salué « l’excellente collaboration entre le Gouvernement centrafricain, le PNUD, UNMAS et plus généralement la MINUSCA. Ce succès s’inscrit dans un partenariat plus large renforcé par les contributions financières des États Unis et de celle essentielle du Fonds des Nations Unies pour la consolidation de la paix ».

Dans son discours le Chef de l’Etat a précisé que : « En accédant la Magistrature suprême de l’État, je me suis engagé à  faire de la sécurité une de mes priorités. Grâce au concours des partenaires, un recrutement a été organisé, prenant en compte toutes les sensibilités régionales, ethniques, religieuses ainsi que les questions de genre », a rappelé le Chef de l’État, Faustin Archange

Notons que ces nouveaux policiers qui étaient déjà  déployés sur le terrain plus précisément dans la ville de Bangui bien avant même la cérémonie officielle de leur fin de formation, ont démontré leurs preuves de professionnalisme à  la satisfaction générale de la population.

Hervé BINAH,

Source : ABangui

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here