Centrafrique : Les forces de sécurité intérieure déplorent des difficultés d’ordre matériel et humain

0
59


BANGUI –Les éléments des forces de défense et de sécurité éprouvent d’énorme difficulté d’ordre matériel et humain pour assumer leur responsabilité. C’est ce qui ressort de la collecte des données sur la situation sécuritaire dans le pays.

Dans le cadre du projet de réforme du secteur de la sécurité intérieur dans le pays, la collecte des données établie par le gouvernement et la Minusca après une tournée dans les Brigades, commissariats et auprès de la population des 1er et 7ème arrondissements, les éléments des forces de la sécurité éprouvent d’énormes difficultés sur le plan matériel et humain dans l’exercice de leur fonction.

Kevin Feimonazoui, commissaire de police du 7e Arrondissement, pointe du doigt le sous-effectif comme l’une des difficultés qui font obstacles aux forces de l’ordre à  bien faire leur travail. « Nous sommes en sous-effectif. Le 7e arrondissement regorge 38 quartiers pour 5 policiers titulaires et 18 auxiliaires. Même le bâtiment a été vandalisé lors de la récente crise. Nous sommes dépourvus des moyens roulants y compris le moyen de la communication pour assumer normalement notre mission. Et pourtant, il y a trop de traversées clandestines de nos voisins» a-t-il précisé.

Ce sont ces quelques difficultés énoncées qui encouragent le banditisme dans certains quartiers de la capitale. C’est pourquoi, une habitante de 36 villas dans le 1er arrondissement de Bangui, réclame haut et fort le renforcement des forces de la sécurité intérieure, « Nous avons vraiment besoin de la police et de la gendarmerie pour garantir notre sécurité. Car notre secteur ne cesse d’enregistrer des cas de braquage au quotidien. Seules la police ou la gendarmerie peuvent arrêter cette hémorragie» a espéré cette habitante.

Le projet de Réforme du Secteur de la Sécurité (RSS) est une initiative du gouvernement Centrafricain en partenariat avec la Minusca. 500 policiers et gendarmes ont bouclée leur formation samedi dernier alors que le gouvernement annonce le recrutement des 1000 autres.

Source : ABangui

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here