dimanche, décembre 16, 2018
Accueil Santé Centrafrique : L’OMS déterminée à réduire le taux du paludisme dans le...

Centrafrique : L’OMS déterminée à réduire le taux du paludisme dans le monde

0
45

BANGUI, le 20 Novembre 2018 — L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) s’est félicitée de l’intensification de la prévention du paludisme dans le monde, de son traitement et l’accroissement des investissements pour protéger les personnes vulnérables d’une maladie mortelle. Cette annonce a été rendue publique dans un rapport annuel publié le 19 Novembre 2018.

Le constat du nombre des cas de paludisme est décroissant après plusieurs années du recul des cas enregistrés dans le monde, c’est ce que révèle le Rapport sur le paludisme dans le monde en 2018.

Selon le rapport annuel de 2018, en 2017, environ 70% des cas de paludisme et des décès y relatifs se concentraient dans 11 pays, 10 en Afrique (Burkina Faso, Cameroun, Ghana, Mali, Mozambique, Niger, Nigéria, Ouganda, République Démocratique du Congo et Tanzanie) plus l’Inde. Ces pays ont enregistré 3,5 millions de cas de paludisme de plus en 2017 par rapport à l’année précédente, tandis qu’on a observé en Inde une baisse de la charge de morbidité.

«Sur les 19 enquêtes nationales réalisées auprès des ménages en Afrique subsaharienne entre 2015 et 2017, le pourcentage d’enfants de moins de 5 ans, fiévreux et ayant reçu un médicament antipaludique, a atteint 29 %, ce qui résulte des efforts fournis dans la lutte contre le paludisme» a souligné le rapport.

Au niveau mondial, le nombre de cas de paludisme est estimé à 219 millions en 2017, contre 239 millions en 2010 et 217 millions en 2016.

Pour atteindre les objectifs fixés dans la stratégie mondiale pour 2030, les investissements dans la lutte antipaludique devraient atteindre au moins 6,6 milliards de dollars par an d’ici 2020, soit plus du double de la somme disponible aujourd’hui.

En Centrafrique, le paludisme demeure un problème majeur de santé publique avec 73% de prévalence, c’est ce que relèvent les résultats des consultations pédiatriques notamment sur les enfants de moins de 5 ans dont 67% sont liés au paludisme.  Les enfants de moins de 5 ans et les femmes restent les principales victimes.

Source : RJDH

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here