mardi, décembre 11, 2018
Accueil Politique Centrafrique : le Mouvement ITA demande la « destitution immédiate et sans...

Centrafrique : le Mouvement ITA demande la « destitution immédiate et sans condition du Gouvernement Sarandji »

0
85

BANGUI, 19 Novembre 2018 (RJDH)— Le 1er Secrétaire général du Mouvement de l’Initiative pour la Transformation par l’Action (ITA), Dominique Yandocka a exprimé ce dimanche dernier son souhait de voir la destitution du Premier ministre et de son gouvernement. Ceci lors d’un point de presse avec les professionnels des médias dans son cabinet au stade 20.000places.

La sortie médiatique de Dominique Yandocka part du constat de l’immobilisme du gouvernement sur les questions sécuritaires dans certaines villes du pays. Pour ce dernier, il constate avec « amertume que cette nouvelle situation n’est que le résultat de la violation des dispositions des Articles 34 et 38 de la Constitution par le Président de la République. Cela se manifeste par le manque de volonté politique, l’incapacité totale du gouvernement conduit par Simplice Matthieu Sarandji à prendre toutes les mesures pour assurer la protection du peuple et à sécuriser le pays ».

« Epris de paix, de justice, de liberté, de travail et soucieux du devenir de la République, le Mouvement ITA appelle à la destitution immédiate et sans condition de ce gouvernement pour éviter le pire au peuple », a déclaré le 1er Secrétaire général  du Mouvement ITA.

Le Mouvement ITA formule le vœu de voir toutes les forces vives de la nation se retrouver autour d’une table pour trouver une solution républicaine en urgence. Il réitère aussi son attachement à l’initiative Africaine pour la paix en Centrafrique.

Le Secrétaire général appelle tous ses militants et sympathisants à se tenir prêts pour une marche pacifique de soutien aux populations meurtries et aux forces de défense et de sécurité, marche dont la date sera communiquée dans les jours à venir.

Cette position est exprimé une semaine après la rencontre de certains leaders politiques et de la société civile qui ont signé un mémorandum pour revendiquer leur participation au dialogue sous l’égide de l’Union Africaine.

Source : RJDH

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here