mardi, décembre 18, 2018
Accueil Politique Centrafrique : Des membres du cabinet du président de l’Assemblée Nationale inquiets...

Centrafrique : Des membres du cabinet du président de l’Assemblée Nationale inquiets depuis le départ de Méckassoua

0
83

BANGUI, 19 novembre 2018 (RJDH)—Plusieurs membres du cabinet nommés par l’ancien président de l’Assemblée Nationale, Karim Meckassoua, ont confié au RJDH, travailler avec inquiétude d’un possible départ. La peur qui gagne le cabinet actuel du président de l’Assemblée Nationale est liée au départ de deux proches de l’ancien patron de l’institution.

Une enquête RJDH a révélé que sans tambours battants, le nouveau président de l’Assemblée Nationale, a relevé deux proches de Meckassoua qui étaient attachés de cabinet. Les arrêtés n’ont pas été rendus publics, ce qui a renforcé l’inquiétude et la peur dans les rangs de plusieurs proches de l’ancien président de l’Assemblée Nationale, « nous savons qu’il ne va pas tarder à nous mettre dehors et on se prépare à cela », explique sous l’anonymat, un membre du cabinet du président de l’Assemblée Nationale.

Un conseiller parle d’une atmosphère teintée de défiance, « comme certains avaient gagné une partie et les menaces sont courantes dans la maison », raconte ce dernier qui dit être tenté de démissionné, « il y a un de nous qui a choisi de partir parce que tout est mis en œuvre pour balayer les gens ici ». Un inconditionnel de Karim Meckassoua qui parle « de chasse aux sorcières  en préparation » écarte cependant toute idée de démission, « on ne peut décider de quitter son poste de soi-même. On ne sert pas un homme mais un pays à travers une institution même si on peut être proche de tel ou tel », explique-t-il au RJDH.

Un député, ayant été à la base de la procédure contre Méckassoua dénonce l’attitude irresponsable de ces membres du cabinet, « ils sont perturbés pour rien. Le président leur a dit que tous ceux qui sont compétents resteront travailler, ils n’ont qu’à travailler ».

L’inquiétude exprimée par ceux que l’ancien président de l’Assemblée Nationale a nommés dans son cabinet, persiste bien que le nouveau patron de cette institution les ait rassurés la semaine dernière lors d’une réunion de cabinet. A titre de rappel, le nombre pléthorique au cabinet est l’un des points inscrits dans la motion portée par les 96 députés ayant lancé la procédure de destitution de Karim Méckassoua.

Source : RJDH

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here