mardi, décembre 11, 2018
Accueil Societé Centrafrique : Le gouvernement autorise le transfert d’un député à la Cour...

Centrafrique : Le gouvernement autorise le transfert d’un député à la Cour Pénale Internationale

0
232

BANGUI, 17 novembre 2018 (RJDH)—Le gouvernement centrafricain a autorisé ce 17 novembre le transfert du député Alfred Yékatom Rombhot à la Cour Pénale Internationale.

21 h, heure de Bangui, c’est l’heure à laquelle l’avion transportant le député Alfred Yékatom Rombhot va atterrir à l’aéroport de Pays Bas. Le député sera aussitôt pris en charge par la Cour Pénale Internationale qui a saisi le gouvernement centrafricain aux fins de mettre à sa disposition cet élu de la Nation.

Selon les informations RJDH, c’est depuis plusieurs mois que la Cour Pénale Internationale, les organisations de la société civile et le gouvernement centrafricain évoquent le dossier Alfred Yékatom Rombhot. Le dimanche dernier, d’après des sources bien informées, les autorités centrafricaines auraient été saisies par un mandat d’arrêt de la  Cour Pénale Internationale qui souhaitait que le gouvernement collabore pour que l’honorable soit transféré à la CPI. Le dossier aurait été discuté au conseil des ministres avant que l’autorisation soit donnée.

C’est suite à cette collaboration que la Cour Pénale Internationale a dépêché un jet privé au début de l’après-midi du samedi 17 novembre 2018 pour le transfert du prisonnier  à la Haye. Selon les sources du RJDH, le député Alfred Yékatom Rombhot est poursuivi par la CPI pour crime de guerre et crime contre l’humanité.

De sources autorisées plusieurs autres bourreaux sont dans le collimateur de la justice internationale. Selon les informations RJDH, la nouvelle stratégie est de ne pas rendre publics les mandats d’arrêt de la CPI avant leur exécution.

Source : RJDH

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here