Centrafrique : Faustin Archange Touadera peut-il résoudre la crise dans le pays ?

0
76


La crise en République centrafricaine dure depuis 2013 et malheureusement les solutions ne sont pas encore trouvées, malgré les différentes tentatives d’établir la paix, à  l’exemple des accords de Nairobi et de Sant’ Edigio, sans oublier d’autres initiatives comme celles d’Angola et des parlementaires centrafricains pour l’adoption de plan de paix …. Cependant, certains partis politiques d’opposition et la société civile ont décidé de changer les choses en signant cette semaine un mémorandum portant sur l’initiative africaine pour la paix en République centrafricaine.

Alors que ce mémorandum, qui exige par ailleurs la participation de toutes les forces vives de la Nation dans le processus de la paix en Centrafrique, marque incontestablement la volonté de ses signataires à  trouver une issue rapide et durable à  cette crise qui n’a que trop duré.

Anicet Georges Dologuélé, l’ancien premier ministre et l’un des 8 principaux signataires dudit mémorandum, est le challenger de Faustin Archange Touadera lors de la dernière présidentielle de 2016.

à€ ce titre, sa voix et son expertise dans le processus de paix en Centrafrique est plus que nécessaire d’autant plus que l’homme est un habitué des négociations.

Pour ne pas ajouter de la confusion à  la confusion, les Centrafricains n’ont pas besoin d’autre initiative parallèle de paix, sauf celle de l’Union africaine qui est en cours.

Oui, malheureusement l’initiative de l’Union africaine n’a pas de résultats précis pour l’instant, mais ce n’est pas l’Union africaine qui est coupable, c’est Faustin-Archange Touadera qui ne laisse participer personne sauf le gouvernement et les groupes armés dans les pourparlers alors que lui-même ne participe pas.

Et maintenant les Centrafricains se posent la question de savoir si Touadera ne serait-il pas complice des groupes armés ? Est-il vraiment capable de diriger ce pays ? Fallait-il choisir Anicet Georges Dologuélé en 2016 ?

Tout le monde le sait, le seul soi-disant effort déployé par le Président Touadera c’est de faire venir les Russes en RCA, pas pour la paix comme il l’a dit sur tous les toits, mais pour son business personnel, en dépit de quelques rencontres ponctuelles initiées par des Russes qui n’ont pas, elles aussi, accouché de résultats probants.

Ce que le pouvoir de Bangui semble oublier, La France est un ancien partenaire de la RCA avec un passé commun, contrairement à  la Russie. Sans langue de bois, la France s’y connaît mieux que la Russie. Quelle politique est la plus favorable pour la RCA !

La preuve que la France est un partenaire plus fiable que la Russie est là . La semaine dernière, le ministre des Affaires étrangères de la France a rendu une visite officielle à  Bangui. Est-ce qu’un membre du gouvernement de haut rang de la Russie est venu en Centrafrique ? Non !

Sur ce point, la France a une longueur d’avance sur la Russie en RCA.

Alors que le Président Faustin-Archange Touadera, qui n’arrive pas à  accomplir ses devoirs, choisit malheureusement des partenaires fautifs qui essayent, en plus de tout, d’impliquer des efforts pour bâtir leur propre processus de paix à  Khartoum. Pourquoi ne pas donner toute la chance à  l’initiative de l’Union africaine ?

En le faisant, Touadera laisse penser aux Centrafricains que son choix à  la dernière présidentielle serait une erreur grave face à  l’ancien premier ministre Dologuélé qui semble être efficace et tenace ?

Source : ABangui

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here