mardi, décembre 11, 2018
Accueil Societé Centrafrique : L’annexe du Centre de rééducation pour Handicapés moteurs du 7ème...

Centrafrique : L’annexe du Centre de rééducation pour Handicapés moteurs du 7ème est opérationnelle

0
49

BANGUI, le 15 Novembre 2018 :—-Fermé depuis 2010, l’annexe du Centre de Rééducation pour Handicapés Moteurs (CHRAM) est désormais opérationnelle  le jeudi 15 novembre dernier à Saint-Paul dans le 7ème arrondissement de Bangui.

A en croire les responsables dudit centre, l’objectif du CHRAM est d’améliorer les conditions de vie des personnes handicapées motrices à travers des soins spécialisés notamment, la rééducation fonctionnelle, l’appareillage orthopédique et une sensibilisation visant à favoriser leur intégration sociale à travers des actions concrètes.

Selon Merveille MBALA IGOLA, Sœur de St-Joseph de Cracovie, depuis son arrivée le 02 octobre 2017, ce centre n’était pas opérationnelle en 2010. Depuis lors elle a enregistré les   les besoins de la population dans ce secteur.

« Malgré le manque de moyens pour les prises en charge je me suis dit qu’il fallait que je me jette à l’eau et de concert avec la population et avec les autorités du pays d’étudier les voies et moyens pour aider nos enfants handicapés à recevoir le minimum de soins qui pourra les aider à marcher et à se réinsérer dans la société étant entendu qu’ils sont vraiment délaissés à eux-mêmes».

Selon elle, les parents aussi sont fatigués de leur impuissance financière. «C’est pour cela qu’en a reéouvert le centre pour qu’ensemble on puisse faire quelque chose pour les handicapés », a-t-elle expliqué.

Par ailleurs, elle demande aux populations de Bangui de les aider à répercuter l’information  à d’autres familles qui ont les handicapés chez eux afin que les victimes ne baissent pas les bras dans cette lutte.

« Que l’on ne pense pas que c’est toujours la sorcellerie, que l’autre a fait ceci, que l’autre a fait cela. Que l’on ne dise pas que c’est mon oncle qui a rendu pas mon enfant handicapé moteur ou non parce que j’ai beaucoup d’argent. Non ! C’est la maladie, qu’on emmène l’enfant à l’hôpital, on va le soigner », a-t-elle conclu.

Rappelons que les pathologies traitées par le CHRAM sont entre autres, les séquelles de polio, le retard à la marche, l’IMC (Infirmité Motrice cérébrale), la pathologie orthopédique, les pieds bots, la paralysie obstétricale, la paraplégie, l’amputation, l’hémiplégie, la pathologie traumatique, la pathologie neurologique, la malformation congénitale et autres.

Source : RJDH

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here