mardi, décembre 11, 2018
Accueil Societé La Centrafrique prépare activement la COP-24

La Centrafrique prépare activement la COP-24

0
63

BANGUI, le 15 Novembre 2018 (RJDH) — Une quarantaine de participants ont pris part les 12 et 13 Novembre 2018 derniers à l’Hôtel Somba à un atelier en prélude à la participation des négociateurs centrafricains à la 24ème Conférence des parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur le changement climatique (COP 24) prévu du 03 au 14 décembre 2018 à Katowice en Pologne.

L’objectif recherché à travers ledit atelier est de renforcer les capacités des négociateurs centrafricains sur le nouveau régime Climat en vue de mieux les préparer à leur participation à la COP 24. Cet atelier est placé sous la tutelle du ministère de tutelle avec le concours du PNUD et du WWF.

Trois moments forts ont ponctué cet atelier notamment la cérémonie d’ouverture, le déroulement de l’atelier avec des séries de communications suivi de débats pour renforcer les connaissances des participants sur les enjeux de la COP 24, et des travaux de groupes avec la restitution en plénière ainsi que la clôture des travaux.

Lors du lancement des travaux, Mathieu Ciowela, Directeur-pays du PNUD a déclaré « A l’issue de l’atelier, les membres de la délégation seront prêts et outillés avec une répartition claire des responsabilités. Ainsi ils pourront défendre valablement les positions dans les différents groupes de négociation en présence, positions qui devront s’inspirer du plan national de relèvement et de consolidation de la paix (RCPCA) ».

Igor Tola Kogadou, Coordonnateur, Directeur Changement climatique indique lors de la cérémonie d’ouverture « Nous allons répartir les tâches pour ne pas qu’à la fin tout pèse sur un membre de la délégation. Comme cela, notre pays va tirer profit de la rencontre. Chacun saura quelles sont les questions qui seront débattues lors de cette rencontre et quel intérêt le pays pourrait en tirer. Aussi, que les participants à cet atelier puissent être capables de répondre à toutes les questions qui leur seront posées sur l’enjeu de leur pays au Cop-24 et pourquoi ils prennent part au COP24.»

Dans son intervention, le ministre en charge de l’Environnement et du Développement, Thierry Kamach, a déclaré que toutes les étapes parcourues par les pays parties de la Convention cadre des Nations-unies sur les changements climatiques montrent combien il est important de mener une lutte contre les effets des changements climatiques et de réduire des émissions de gaz à effet de serre. « La République Centrafricaine qui fait partie des grands groupes de négociations à savoir le G-77 et la Chine, le Groupe Africain et le Groupe des pays les moins avancés, s’est résolument lancée dans ce combat par des actions d’atténuation comme le projet du champ solaire de 25 KVA au Pk-26 axe Boali notamment le projet des micro barrages ’Electrification rural’ par le PNUD, le projet REDD+ et le plan d’investissement sur le secteur forêt en élaboration. Des actions d’adaptation sont également menées », a déclaré le ministre.

Suite aux partages en plénière, des recommandations ont été formulées avec entre autres, l’appropriation de la CDN et de l’Accord de Paris par tous les participants en général et les membres de la délégation centrafricaine en particulier, le renforcement des capacités des experts nationaux dans le domaine de l’élaboration de projets et programmes liés au changement climatique, la hiérarchisation des idées des projets et programmes qui découlent de la CDN notamment les secteurs agricole et la sécurité alimentaire qui sont des secteurs prioritaires en termes de vulnérabilité, la nécessité de renforcer également les structures de recherches agricoles.

Source : RJDH

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here