Kaga-Bandoro, le drame des personnes déplacées

0
35

L’évêque de Kaga-Bandoro, Mgr Tadeusz Kusy, qui a récemment parlé de messages contradictoires envoyés aux personnes déplacées par les autorités locales et les représentants des agences des Nations Unies, attire l’attention, en particulier sur la situation dans la région centre-nord du pays.

En février 2014, il y a 4 ans, plus de 15.000 habitants ont été chassés de leurs maisons par les rebelles de la Séléka à  Kaga-Bandoro. « D’un côté, les autorités invitent la population à  retrouver la vie communautaire normale dans les quartiers de provenance pendant que, des structures sont en construction à  3 Km de leurs maisons et il leur est dit qu’ils peuvent rester là . » Ils sont nés sous des bâches ou sous un toit de chaume.

Une situation qui finit par avoir un impact important sur les activités pastorales. En juin dernier, Mgr Kusy et son entourage avaient également été pillés par des gangsters de rue.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here