Innovation  : le groupe marocain BCP lance un programme pour les startups africaines

0
37

Le groupe Banque centrale populaire annonce le lancement de «Fintech Challenge», un programme innovation en faveur des startups africaines qui permettrait à celles-ci d’accéder à de nouveaux marchés pour développer leurs activités.

Le groupe marocain Banque centrale populaire (BCP) a décidé d’accompagner les startups africaines. L’établissement bancaire a annoncé cette semaine la mise sur pied d’un programme dénommé «Fintech Challenge» qui permettrait aux startups du Continent d’accéder à de nouveaux marchés pour développer leurs activités.

«Conscient du rôle que peuvent jouer les startups dans la  transformation du secteur bancaire, le groupe BCP annonce le lancement  de la première édition de son programme d’innovation baptisé « Fintech  Challenge »», indique le groupe bancaire dans un communiqué rendu public cette semaine.

A l’issue de ce programme d’innovation «inédit», les startups  sélectionnées auront la possibilité de signer un contrat avec le groupe. «Ces jeunes entreprises bénéficieront de l’accès à de nouveaux marchés, de l’expertise métier d’un groupe financier universel, du potentiel  significatif de son écosystème en Afrique ainsi que d’un programme d’accélération dédié», explique le management du groupe en précisant qu’il s’agira  de proposer à ces entreprises «un partenariat mutuellement bénéfique» qui repose sur le déploiement de solutions innovantes sur le Continent.

Appel à candidatures ouvert jusqu’au 23 décembre

Pour donner la possibilité aux startups de bénéficier du programme, un appel à candidatures sera ouvert jusqu’au 23 décembre et permettra d’identifier les jeunes entreprises les plus prometteuses d’Afrique, lesquelles deviendront ses «partenaires à part entière».

A noter par ailleurs que le groupe BCP a également annoncé qu’il co-organisera le 23 novembre prochain avec la Banque atlantique à Abidjan un évènement inaugural du «Fintech Challenge» autour du thème «Banque-Star-Up : quels modèles de collaboration, pour  quels impacts?».

Source : La Tribune Afrique

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here