Centrafrique : L’ONG OUGANDAISE « AKINA MAMA WA AFRICA » renforce la capcité des leaders des Organisations du pays pour contrer les Violences sexuelles sexistes (VSS)

0
34


Le 08 Novembre dernier, M. Chancel SEKODE NDEUGBAYI Ministre délégué aux Affaires Etrangères en charge de la Francophonie a ouvert dans la salle de conférence de l’Hôtel AZIMUT, les travaux d’Atelier de sensibilisation des leaders de la plate-forme de la société civile centrafricaine sur les mécanismes de sensibilisation en vue de contrer les violences sexuelles et sexistes en République Centrafricaine. Cet évènement s’est déroulé en présence de M. Ferréol KOMBO Ambassadeur Coordonnateur de la Conférence International sur la région des pays de grands Lacs (CIRGL).

Deux discours ont marqué l’ouverture des travaux. Pour M. Férréol KOMBO Coordonnateur de la Conférence Internationale sur la Région des grands Lacs « Le mécanisme international sur la région des grands Lacs se réjoui du partenariat que nous avons avec l’Organisation AKINA MAMA WA AFRICA. Cette Organisation s’est enraciné depuis 2015 et a appuyé la RCA dans plusieurs domaines d’activités ». Il a par ailleurs exhorté les participants à  saisir cette opportunité afin de consolider les acquis qui peuvent ramener la paix et la quiétude dans le pays.

Prenant la parole M. Chancel SEKODE Ministre délégué aux Affaires Etrangères a tablé sur les apports de la déclaration de Kampala qui a pris en compte les méfaits des violences sexuelles et sexiste dans les régions de grands Lacs dont la RCA notre pays fait partie à  part entière.

A la reprise des travaux, la facilitatrice du présent Atelier Mme Patience AYEBAZIBWE a présenté une communication relative aux stratégies de mise en place des mécanismes de lutte contre les violences sexuelles et sexistes. Il faut noter qu’au cours du présent Atelier le Magistrat Jocelyn NGOUBANGO-KOHETO Juge instruction auprès des tribunaux a présenté également une communication très utile sur les aspects juridiques dans le cadre de la répression des auteurs des violences sexuelles et sexistes en République Centrafricaine.

Soulignons au passage, que l’Organisation AKINA MAMA WA AFRICA en collaboration avec les partenaires de forum de la société civile de la conférence Internationale de la région des grands Lacs a mis en œuvre un projet de deux ans intitulé le renforcement de’ la capacité des Organisations de la société civile pour faire un suivi auprès des Etats pour la mise en œuvre de la déclaration de Kampala sur la violence sexuelle basée sur le genre et les violences sexistes.

Hervé BINAH

Source : ABangui

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here