République centrafricaine: l’aide alimentaire menacée par les violences

0
62


Près de deux millions de Centrafricains ont besoin d’une «aide alimentaire urgente», alerte l’ONU. La situation se détériore en raison du regain de violences des différents groupes armés, de la baisse de la production agricole, de l’accès limité à  de l’eau potable et aux services de santé de base. Les violences menacent maintenant la distribution de l’aide alimentaire.

«Les conditions nutritionnelles en République centrafricaine continuent de se détériorer en raison de l’insécurité persistante», a averti Hervé Verhoosel, porte-parole du Programme alimentaire mondial (PAM). Une «attention et une action sont nécessaires pour prévenir une tragédie humaine», affirme-t-il.

Le pays compte 640.000 déplacés, dont 60% vivent dans des familles d’accueil, a indiqué le PAM qui se dit vivement préoccupé par la détérioration de la sécurité, notamment à  Batangafo, Bambari et Zémio. Dans cette dernière localité, des maisons ont été incendiées et une partie de la population se serait réfugiée dans la brousse.

A Batangafo, dans le nord de la République centrafricaine, le camp de personnes déplacées situé au centre-ville a été incendié, comme de nombreuses maisons et un marché.

Source : ABangui

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here