Centrafrique : Ouverture à  Bangui des travaux de l’Assemblée Générale constitutive du Mouvement Cœurs Unis

0
135


C’est le jeudi 8 novembre que les travaux de l’Assemblée Générale constitutive du Mouvement Cœurs Unis (MCU) sont ouverts au stade Omnisports de Bangui en présence du Chef de l’Etat Faustin Archange Touadera, du Premier Ministre Simplice Mathieu Sarandji qui a présidé la cérémonie d’ouverture en sa qualité du Coordonnateur du Mouvement, les membres du Gouvernement, les Responsables des institutions nationales et internationale, les diplomates accrédités auprès de la Centrafrique, les leaders des partis politiques alliés du Mouvement Cœurs Unis ainsi que des délégués de Bangui et ceux venus de toutes les préfectures du pays et de la diaspora.

L’on retiendra du seul discours prononcé pour la circonstance par M. Simplice Mathieu Sarandji, Coordonnateur du Mouvement Cœurs Unis, le rappel des doctrines dudit Mouvement qui est la forme achevée de la philosophie du Président Touadera qui consiste en une politique d’ouverture et de main-tendue à  toutes les filles et tous les fils de Centrafrique, de l’Est à  l’Ouest, du Nord au Sud.

Selon Simplice Mathieu Sarandji, « tous ceux, des Centrafricains qui aspirent à  la paix, à  la reconstruction, à  la réconciliation et donc à  la vision du Chef de l’Etat, doivent trouver leur place au sein du Mouvement Cœurs Unis ».

Aussi, en bon Mathématicien, Touadera a exclu « toute opération de SOUSTRACTION ou de DIVISION ; rien que l’ADDITION et la MULTIPLICATION » sont permises.

Pour les fondateurs du MCU, c’est un mouvement politique démocratique, laïque et républicain ouvert à  tous les centrafricains et centrafricaines sans aucune considération particulière. Il a pour mission d’accompagner le Président élu le Professeur Faustin Archange Touadera dans la mise en œuvre de son programme politique pour le bien-être du peuple centrafricain et le développement de la RCA.

« Le MCU est conscient de la situation de notre pays et de ses conjonctures sécuritaire et socio-économique.

Le MCU ne prétend être ni la panacée à  tous les maux qui gangrènent notre société ni un mouvement politique achevé. Loin de là ! Le MCU se veut tout simplement une plateforme politique via lequel tout centrafricain peut apporter sa contribution pour l’édification de notre chère et beau pays, la République Centrafricaine » a expliqué le Coordonnateur du MCU.

Il a poursuivi ses propos en précisant que c’est pourquoi le MCU prohibe toute velléité d’exclusion et privilégie un débat citoyen et politique responsable et s’engage fermement pour un dialogue serein, tolérant et honnête.

Selon le Coordonnateur du MCU, « le Mouvement ne fonctionne pas en autarcie car, au MCU il n’y a ni Fatiste de premier heure ni Fatiste de 25 ème heure. Ceci dit, le MCU a besoin des contributions, des analyses, des réflexions voire des critiques de tout le monde pour se construire et s’affermir dans un environnement démocratique, libre et républicain ».

Rappelons que les travaux de l’Assemblée Générale se poursuivent encore et prendront fin le samedi 10 novembre par la mise en place d’un bureau provisoire.

Hervé BINAH

Source : ABangui

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here