Centrafrique : Le député Jérémie Gokiri Ndoro 2 du RDC se rallie aux «Cœurs-Unis»

0
43


BANGUI – C’est dans une lettre adressée au Président du Bureau politique national du Rassemblement Démocratique Centrafricain (RDC) que le Député de la circonscription de Zangba, Jérémie Gokiri Ndoro 2 a annoncé sa démission du groupe parlementaire RDC pour se rallier au groupe parlementaire «Cœurs-Unis».

Cette nouvelle est tombée alors que l’association politique « Cœurs Unis » du président Faustin Archange Touadera organise du 8 au 10 novembre 2018 un congrès pour officialiser ce mouvement politique.

Pour le député Jérémie Gokiri Ndoro 2, c’est la prise de position de son parti contre la destitution de Meckassoua qui a justifié, d’abord, son départ du RDC. A cela s’ajoute d’autres raisons qui l’ont aussi poussé à  couper le cordon ombilical avec le RDC. «Le vendredi, 26 octobre 2018, les Députés de la nation étaient réunis pour examiner la destitution ou pas de l’ancien Président de l’Assemblée Nationale, Abdou Karim Meckassoua. Les députés du RDC officiellement reconnu parti de la majorité présidentielle, devraient recevoir du Bureau politique des orientations claires sur leur participation au vote. C’est ce qui n’a pas été fait avant », a déploré le Député de Zangba.

C’est pour des raisons de bonne gouvernance et de la gestion de la chose publique qui ont motivé la destitution du PAN. Pour lui, cette mauvaise gestion à  l’Assemblée Nationale ne doit pas se reproduire dans les autres institutions de la République. Il a toutefois déploré l’éviction du bureau de l’Assemblée Nationale de l’Honorable Augustin Tossah Benza, du 1er Vice-président du Bureau politique et membre du comité Directeur du RDC, acte qu’il « condamne fermement ».

L’honorable Gokiri a précisé que lorsqu’un parti politique entre dans la majorité présidentielle, il forme avec les autres partis de la majorité une certaine homogénéité parlementaire «cette homogénéité politique est gouvernée par le principe de solidarité politique ». Et c’est cette raison qui les a toujours permis de soutenir le programme politique du gouvernement à  l’Assemblée Nationale».

Ce dernier a fait savoir que tous les partis de la majorité présidentielle et certains députés du parti RDC ont décidé de voter pour la destitution et que son parti qui fait partie de la majorité présidentielle s’oppose à  cette destitution prouve à  suffisance que « le parti RDC veut les amener dans des manœuvres dilatoires et de les conduire à  observer des positions obscures et ambiguà«s au sein de la majorité à  l’Assemblée Nationale ».

Le député de Zangba a révélé que depuis leur élection à  l’Assemblée Nationale, le bureau politique du RDC ne s’est jamais réuni avec ses députés pour rédiger ensemble une déclaration du groupe parlementaire à  l’Assemblée. «Les déclarations du groupe parlementaire RDC ont été toujours rédigées par le Président du groupe et son vice-président en l’absence de nous les autres députés du parti », a-t-il expliqué.

Face à  cette situation, le député prévenant toute conséquence dommageable qui pourrait résulter de cette conduite, et démissionne comme militant du RDC pour soutenir le programme politique commun à  l’Assemblée Nationale via le groupe parlementaire «Cœurs-Unis» pour sa mise en œuvre.

Le départ du député Jérémie Gokiri de Zangba pour le mouvement «Cœurs-Unis» est un autre cas qui vient s’ajouter à  d’autres déjà  enregistrés.

Source : ABangui

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here