Centrafrique : Urgence des mesures d’interdiction de sortie du territoire de l’ex-PAN Meckassoua et ses acolytes qui manigancent de se soustraire de la justice.

0
271


De sources indépendantes et concordantes, l’ex-président de l’Assemblée Nationale Abdou Karim Meckassoua et ses acolytes qui étaient avec lui dans les multiples dérives qui ont conduit à  sa destitution du Perchoir le 26 octobre 2018, sont en train de tout mettre en œuvre pour se soustraire de la justice et pour preuve ;

Juste au lendemain de sa destitution certains complices de Meckassoua ont aussitôt jeté l’éponge par des actes de démission en cascade aux différents postes que leur patron l’ex-PAN leur a confié pour de sales besognes qui ont créé des frustrations au sein des parlementaires à  l’exemple du cas d’humiliation qu’avait fait subir à  l’honorable Nadia Béa, une certaine Ahidjio maîtresse de Meckassoua. Et l’on apprend que toutes ces démissions constituent pour les concernés, une stratégie de se mettre à  l’abri de la justice car à  peine le nouveau Président de l’Assemblée Nationale l’honorable Laurent Gon Baba a très tôt placé parmi ses priorités la situation financière de l’Institution qui va commencer certainement par un audit interne.

Idem pour l’ancien PAN Meckassoua qui selon plusieurs sources de son mouvement « Le Chemin de l’Espérance », celui-ci s’apprêterait à  sortir du pays pour se soustraire lui aussi de la justice car, ce n’est un secret pour personne de savoir que, hormis les questions des malversations financières à  l’Assemblée Nationale, Meckassoua a été cité dans le passé dans plusieurs dossiers dont l’Affaire de la dénonciation de Didacien Kossimatchi qui se trouve présentement devant la justice alors que les certains complices toujours en prison en attendant le procès.

Ainsi donc, il est urgent et impératif aux autorités nationales de demander aux élus de la nation de procéder sans délai à  la levée de l’immunité parlementaire du député Abdou Karim Meckassoua afin que celui-ci réponde de nombreux actes compromettants qui lui sont reprochés. Aussi, il revient aux autorités de veiller à  ce que l’ex-président de l’Assemblée Nationale ne puisse pas bénéficier d’une quelconque sortie en dehors des frontières car celui-ci risquerait à  la moindre sortie à  l’extérieur de constituer un véritable danger pour la stabilité du pays.

Herman THEMONA,

Source : ABangui

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here