Safaricom-Kenya : le chiffre d’affaires de l’opérateur bondit de 7,7% au premier semestre

0
8

Les indicateurs sont au vert chez la filiale de Safaricom au Kenya qui a enregistré une hausse de 7,7% de son chiffre d’affaires au premier semestre 2018. Des chiffres essentiellement tirés par la croissance des services financiers et des données mobiles.

Le chiffre d’affaires du premier semestre de Safaricom au Kenya fait un bond. Ses bénéfices avant intérêts et impôts (EBIT) au premier semestre clôturé en septembre ont connu une hausse de 18,7%, a annoncé la société de télécommunication. Ce qui a donné une augmentation de 22% de son bénéfice par action. Le total des revenus, incluant à la fois les ventes de mobiles et d’autres éléments non récurrents, s’est élevé à 122,84 milliards de shillings équivalant à 1,21 milliard de dollars, contre 114,43 milliards de shillings au cours de la même période en 2017.

Le transfert d’argent par mobile, moteur de la croissance

L’opérateur a en effet déclaré avoir enregistré une croissance rapide de ses activités majeures de services d’argent mobile, de données mobiles et de données fixes via M-Pesa. ce dernier permet d »envoyer de l’argent et d’effectuer des paiements à travers le mobile. Les revenus de ce service ont connu une hausse de 18,2% à 35,52 milliards de shillings. Aujourd’hui, la société est préoccupée par l’impact de la hausse des taxes sur la téléphonie mobile et des données sur les activités, a déclaré le directeur général, Bob Collymore.

Lire aussi : Kenya : Safaricom dénonce le projet d’augmentation des taxes sur les opérations de transfert d’argent

En dépit d’une forte opposition, le gouvernement de Kenyatta a décidé de relever le niveau des taxes sur les frais de transfert d’argent via le mobile de 10% à 12%, en passant par le Parlement qui a entériné la mesure. L’application de la taxe a poussé Safaricom et d’autres opérateurs à revoir à la hausse les prix de détail de leurs services.

Source : La Tribune Afrique

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here