Centrafrique : OCLAD saisit 12 sacs de produits alcoolisés interdits et des stupéfiants.

0
12


Deux individus soupçonnés de vente illicite des produits prohibés ont été appréhendés par la police centrafricaine ce mardi 30 octobre 2018 à  Bangui.

Selon le commissaire de la police Romaric-Fourrier Séléngouma de l’Office central de lutte contre la drogue (OCLAD), les deux individus, arrêtés avec des produits alcoolisés et pharmaceutiques interdits sur le territoire centrafricain, vont être présentés au parquet afin qu’ils répondent de leurs actes devant la justice.

Monsieur Junior, l’un de deux contrebandiers, a été arrêté à  son domicile du quartier Kakamoungoulou dans le 4e Arrondissement de Bangui avec 12 sacs de boissons alcoolisées interdites. Tandis que Félicien, le deuxième suspect, a été, quant à  lui, appréhendé dans une autre circonstance au PK12 dans son kiosque avec les produits pharmaceutiques interdits entre autres les tramadols, chakapins et les missiles.

Pour le Directeur de l’OCLAD, Commissaire de police SELENGOUMA Romaric-Fourrier, les deux suspects ont été identifiés depuis plusieurs jours grâce à  la population du 4e arrondissement.

«C’est grâce aux informations de personnes de bonne volonté qu’on a pu savoir que ces individus détiennent une quantité énorme des produits interdits chez eux. Selon des informations de sécurité en notre possession, nous avons demandé de renfort à  l’OCRB, CNS et à  la gendarmerie afin de mettre la main en toute sécurité sur les suspects avec les produits interdits », a expliqué le Commissaire Sélégouma.

Interrogé sur le mobile de son arrestation, monsieur Félicien explique de son côté ne pas savoir que les produits qu’il vend ne sont pas interdits dans le pays :

«j’étais arrêté à  12heures dans ma pharmacie. En m’arrêtant, ils ont pu saisir quelques produits pharmaceutiques interdits tels que Vega100, Chakapins et les missiles. Je ne savais pas que ses produits étaient interdits sur le territoire centrafricain, mais comme la force reste à  l’État, je ne peux qu’accepter que la justice fasse son travail», a-t-il ajouté.

OCLAD mène cette opération dans le cadre de l’ « opération cobra » initiée par le haut commandement au début de cette année pour réprimer les personnes censées faire l’affaire du commerce illicite des produits alcoolisés et pharmaceutiques interdits en République centrafricaine.

Source : ABangui

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here