Centrafrique : blocage sur la deuxième livraison d’armes russes

0
192


Dans le cadre de la réconciliation des parties en désaccord et pour la reconstitution de l’autorité de l’Etat sur le territoire centrafricain, la RCA et la Russie impliquent des efforts pour reformer le secteur sécuritaire. A cet effet, la Russie s’engage à  fournir les armes et offrir des formations aux forces armées centrafricaines (FACA), mais un blocage sur la deuxième livraison d’armes peut couter cher à  la restauration de la stabilité en Centrafrique.

La Fédération de la Russie continue son appui multiforme à  la République centrafricaine. Sur ce chemin, un blocage a été mis sur la question de la deuxième livraison d’armes de la Russie pour la République Centrafricaine. Une discussion a eu lieu sur les raisons du blocage, des réponses ont été données aux questions posées les autorités centrafricaines et Russes, mais le blocage n’a pas été enlevé.

La majorité des armes de la première livraison a déjà  été distribuée à  l’armée centrafricaine dont les FACA et les gendarmes qui ont passé leurs formations de la part de L’EUTM et des instructeurs Russes. Les armes restantes sont destinées pour la continuation de la formation. Les éléments des FACA, des gendarmes et des policiers qui ont déjà  passé leurs formations et ont été équipés sont déjà  déployés sur l’étendue du pays.

La perturbation du programme de livraison d’armes russes va avoir un effet négatif sur le processus d’établissement de paix en République Centrafricaine. Cela ne permettra non plus de continuer le processus systématique de reformation du secteur sécuritaire et de déploiement des forces de sécurités intérieure.

Ce blocage explique que les forces étrangères en Centrafrique font exprès pour déstabiliser le processus de rétablissement de l’armée nationale de la Centrafrique. Les équipements livrés par la Fédération de Russie étaient une grande contribution pour la reformation du secteur sécuritaire de la RCA et a servi pour appuyer la question de conciliation des parties en conflit en RCA, ainsi que l’établissement de l’autorité de l’Etat sur le territoire du pays.

La RCA et la Russie ont déposé des demandes à  l’ONU pour accorder les livraisons. Après avoir satisfait les plusieurs conditions et avoir fourni toutes les informations demandées, la validation a été arrêté, un blocage a été mis dessus. Les parties de la RCA et de la Russie ont posé des questions sur les raisons du blocage, mais n’ont pas reçu de réponses précises.

Source : ABangui

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here