Centrafrique : la ville de Bambari perturbée par des tirs à  l’arme lourde

0
913


Des tirs d’armes lourdes et automatiques ont contraint ce mercredi en milieu de matinée les habitants de la ville centrafricaine de Bambari (centre) à  rester chez eux, ceux qui étaient dans la zone des tirs ont rejoint les quartiers paisibles, a appris Xinhua mercredi d’une source locale.

D’après cette source, ces tirs ont été entendus ce mercredi dans les quartiers du nord de la ville, obligeant les casques bleus de la mission onusienne MINUSCA et les militaires des forces armés centrafricaines (FACA) à  se déporter de ce côté, pour repousser les assaillants. Jusque-là , aucun bilan n’est disponible.

Le maire de la ville, Abel Matchipata, interrogé ce mercredi sur les faits, s’est étonné surtout de la motivation de l’agression. Il se réjouissait pourtant de la réouverture lundi du marché centrale de la ville, occasion qui a suscité beaucoup d’engouement de nombreux commerçants et clients.

Il a regretté que les groupes armés aient de la peine à  se conformer au projet du gouvernement et de la communauté internationale, voulant faire de Bambari « une ville sans arme et sans groupes armés ».

Après que le gouvernement et la MINUSCA aient chassé en janvier 2017 le chef rebelle Ali Darassa, patron du mouvement dénommé Union pour la paix en Centrafrique (UPC), ils ont choisi de célébrer dans la ville en différé la Journée mondiale de l’alimentation les 15, 16 et 17 novembre prochain.

Pour cela, des opérations de déguerpissement des populations des sites des déplacés internes ont eu lieu. Aussi, la réhabilitation des édifices publics et administrations est en cours, sous la protection des militaires des FACA, que les habitants avaient exigé comme condition sine qua non de leur retour dans leur lieu de résidence d’avant la crise.

Actuellement, casques bleus et FACA effectuent des patrouilles conjointes à  Bambari et tiennent des check-points afin d’assurer la sécurité des habitants de la ville.

Source : ABangui

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here