La MINUSCA annonce le lancement prochain du processus de recrutement dans l’armée

0
84

Le Porte-parole Vladimir Montéiro a expliqué que ce matin, la ministre de la Défense nationale, Marie Noëlle Koyara, a présidé la dernière réunion du comité stratégique de recrutement des Forces armées centrafricaines sur les derniers détails à régler avant le lancement effectif le mois prochain.
 
Il a dénoncé l’irruption des éléments du Front populaire pour la renaissance de la Centrafique (FPRC) à la mairie de N’délé, dans la préfecture de Bamingui Bangoran au moment où avaient lieu les activités liées au processus du recrutement des FACA dans les 16 préfectures de la RCA.
 
Une enquête est ouverte sur la question en vue de déterminer l’identité et le mobile des commanditaires de cet acte de barbarie, a-t-il fait savoir.
 
Il a aussi dénoncé les propos belliqueux tenus par Abdoulaye Hissène en réaction à la destitution, le 26 octobre dernier du président de l’Assemblée nationale, Abdou Karim Méckassoua.
 
En rapport au meeting de Méckassoua, M. Vladimir Montéiro a noté que c’était dans le cadre de la protection des institutions de la République que la MINUSCA était allée à Koudoukou et que dès lors qu’il y a un nouveau président de l’Assemblée nationale, c’est désormais ce dernier qui doit bénéficier de la protection de la MINUSCA.
 
Il a par ailleurs indiqué que dans le cadre de la restauration de l’autorité de l’Etat, le marché de Bambari vient de rouvrir après sa fermeture en 2014.
 
Enfin, il a signalé qu’en matière d’abus et violations des droits de l’homme, la MINUSCA a documenté 25 incidents pour un bilan de 29 victimes.
 
Il convient de rappeler que ces derniers temps, le cas de viol des mineures est de plus en plus fréquent à Bangui et dans l’arrière pays.
 

 

Source : Acap

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here