fbpx
dimanche, novembre 18, 2018
Accueil Actualités Centrafrique : Environ 5.000 enfants nés pendant la crise à Boda ne...

Centrafrique : Environ 5.000 enfants nés pendant la crise à Boda ne disposent pas d’actes de naissance

0
3

BODA, 30 Octobre (RJDH)—Les enfants nés pendant la crise à Boda et ses environs, l’une des villes de la Lobaye située à 186 km de Bangui n’ont pas  d’actes de naissance. Ce manquement aux droits de l’enfant est perçu comme une violation de leurs droits.

Boda a été l’une des villes durement frappées par les violences avant de connaitre une stabilité. Malgré cette stabilité et la reprise des activités, l’un des droits des enfants, celui d’avoir une identité à travers un acte de naissance reste bafoué.

Le président de la délégation spéciale de la ville de Boda, Boniface Katta explique pourquoi plusieurs enfants de sa région n’ont pas d’actes de naissance « pendant la crise, la plupart des bureaux chargés de collecter des informations dans les villages ont été incendiés par des bandits. Du coup, les documents pour l’établissement des actes de naissance aux enfants ont été  détruits, et cela nous a rendus la tâche difficile », a-t-il justifié.

« Pour sauver la situation, nous avions saisi le tribunal pour établir des jugements supplétifs afin de permettre à la Mairie de transcrire les actes de naissance. Dommage, nous nous sommes confrontés à un problème, celui du coût qui  s’élève à 6.800 F CFA et ne permet pas aux parents de faire face à cela  vu leur niveau de vie », a expliqué Boniface Katta.

Le président de la délégation spéciale de la ville de Boda souligne qu’au moins 5.000 enfants sont actuellement dans l’indisponibilité d’avoir leurs actes de naissance.  «  S’il faut faire la somme pour les jugements supplétifs et la reconstitution des actes de naissance perdus ou incendiés  pendant la crise, nous allons atteindre facilement 5.000 enfants de Boda et ses environs. C’est extrêmement grave pour nos enfants appelés à nous remplacer demain », regrette  Boniface Katta.

Selon les informations RJDH, une ONG  œuvrant dans la localité aurait sollicité l’indulgence du tribunal pour revoir à la baisse le prix, mais cela  n’a pas marché. Le RJDH a tenté sans succès d’entrer en contact avec le tribunal de Boda pour plus d’information.

Non seulement à Boda, plusieurs villes de provinces sont confrontées à ce problème où plusieurs enfants nés sont encore sans actes de naissance.

L’acte de naissance est un devoir à remplir par l’Etat et un droit pour le citoyen. C’est le premier papier administratif que reçoit une personne à la naissance, quel que soit  son appartenance ethnique.

L’acte de naissance est un devoir à remplir par l’Etat et un droit pour le citoyen. C’est le premier papier administratif que reçoit une personne à la naissance, quel que soit  son appartenance ethnique. « L’enfant est enregistré aussitôt sa naissance et a dès celle-ci le droit à un nom, le droit d’acquérir une nationalité et, dans la mesure du possible, le droit de connaître ses parents et d’être élevé par eux », selon l’article 7 de la Convention Internationale, relative aux droits de l’enfant.

Source : RJDH

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here