Cameroun  : près de 2,3 millions de personnes exposées à l’insécurité alimentaire

0
15

Malgré les efforts du gouvernement et l’appui des partenaires au développement, quelque 2,3 millions de personnes sont actuellement exposées à une insécurité alimentaire au Cameroun.

La situation humanitaire ne cesse de s’aggraver au Cameroun avec le nombre des populations victimes de l’insécurité alimentaire qui augmente. Selon les services camerounais de l’Agriculture et du développement rural et de l’élevage, des pêches et des industries animales, près de 2,3 millions de personnes exposées à l’insécurité alimentaire au Cameroun. Les mêmes sources précisent que cette situation se présente particulièrement dans les régions de l’extrême nord où des populations, victimes des attaques terroristes de Boko Haram, sont contraintes aux migrations internes, dans la région de l’est qui souffre de l’instabilité en Centrafrique, mais également dans les régions anglophones du nord-ouest et du sud-ouest.

Selon les données officielles, environ 15,4% de la population camerounaise souffrent de faim. On y compte 31,7% d’enfants de moins de 5 ans qui souffrent de malnutrition.

Une stratégie multisectorielle

Pour sa part, le gouvernement camerounais ne cesse de travailler pour mettre fin à cette situation. Avec l’appui des partenaires au développement du pays, le pays entend développer les filières stratégiques, notamment celles du riz, de la pomme de terre, de la banane plantain, du palmier à huile et de l’oignon. L’approche consistera à moderniser les petites exploitations et à mettre sur pied une agriculture compétitive notamment par la mise à la disposition des agriculteurs des facteurs modernes de production.

En parallèle, le gouvernement a élaboré une série de mesures pour l’insertion de l’emploi des jeunes dans les secteurs agricole et agro-industriel.

Pour mieux coordonner toutes ces actions, le gouvernement a élaboré un plan multisectoriel de mise en œuvre de la politique nationale liée aux problèmes de la faim et de la malnutrition avec des objectifs clairs à l’horizon 2022 et dont la budgétisation est en cours.

Source : La Tribune Afrique

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here