Journée des Nations Unies 2018 : réaffirmer l’engagement de l’ONU pour la paix et la cohésion sociale en RCA

0
19


La Centrafrique, à  l’instar du monde entier, a célébré ce mercredi 24 octobre 2018 la Journée des Nations Unies à  travers un riche programme d’activités, en mettant en avant l’engagement de l’ONU pour la paix et la cohésion sociale dans le pays.

La base logistique de la MINUSCA a servi de cadre pour cette commémoration, une cérémonie riche en couleurs, qui a vu la présence du Premier ministre, Simplice Mathieu Sarandji, invité d’honneur de la célébration, de plusieurs officiels du gouvernement et du Corps diplomatique autour du Représentant spécial du Secrétaire général, Parfait Onanga-Anyanga, et de son adjointe, Najat Rochdi, et de l’ensemble de la famille de l’ONU réunie pour la circonstance.

D’entrée de jeu, Parfait Onanga-Anyanga a tenu à  rappeler le caractère historique de la Charte qui a conduit à  l’institution de cette Journée et qui dit que « Les peuples des Nations Unies sont résolus à  préserver les générations futures du fléau de la guerre qui, deux fois en l’espace d’une vie humaine, a infligé à  l’humanité d’invincibles souffrances […] et à  proclamer à  nouveau leur foi dans les droits fondamentaux de l’homme ».

Et de souligner que ces paroles ont gardé leurs pertinences et rendent compte de la présence de l’ONU en Centrafrique. « Nous devons nous engager, non pas demain, mais aujourd‘’hui ; non pas dans une heure, mais maintenant, en devenant de véritables vecteurs du noble idéal qui forme la charpente de notre Organisation », a-t-il soutenu.

Simplice Mathieu Sarandji a pour sa part salué le sacrifice consenti par l’ONU à  travers ses hommes et femmes pour le maintien de la paix en RCA. « Merci d’être aux côtés de mon peuple. Vous agissez non pas pour votre propre bien, mais vous êtes en train d’honorer la vision d’une humanité qui se veut juste et paisible », a-t-il déclaré.

Dans la préfecture du Mbomou, à  Bangassou, ce sont plus de huit cents personnes qui sont sorties dans la matinée de ce 24 octobre pour commémorer cette journée au Stade Tata Sayo. Outre les allocutions, diverses activités ont été conduite, au nombre desquelles des sketchs avec des thèmes axés sur la sensibilisation à  la paix, une consultation clinique gratuite offerte par le contingent pakistanais et un match de football et de basketball.

La même couleur est annoncée du côté de Ndele, chef-lieu de la préfecture de Bamingui-Bangoran. Là -bas, la MINUSCA et les Agences onusiennes présentes sur place ont aussi mis en place des activités ludiques allant des sketchs sur la justice populaire (accusation de sorcellerie) à  des danses traditionnelles, etc. La journée a coïncidé avec la clôture d’une formation sur des Activités Génératrices de Revenus (AGR), organisée par l’Office internationale pour les Migrations (OIM), à  l’endroit de quelque 700 bénéficiaires, lesquels ont reçu des kits de démarrage à  l’issue de ladite session.

A Kaga-Bandoro, le ton a été donné aux festivités par une marche populaire. Les communautés locales, chrétiens et musulmans, jeunes et femmes, sont sortis massivement aux côtés du personnel des Nations Unies pour dire « non à  la violence » et « oui à  la paix », avant de se retrouver Stade municipal pour diverses autres activités culturelles.

A Bossangoa, cette commémoration a été marquée par la remise officielle de 900 tables-bancs à  des établissements scolaires ; des équipements de bureau, du matériel informatique et de quatre (04) motos pour le bon fonctionnement de la Justice, de la direction des impôts, du Cadastre de Bossangoa et des Forces de Sécurité Intérieure (FSI) de Bouca et de Nana-Bakassa par la MINUSCA. Ces différents dons dont la valeur est estimée à  cinquante million de Francs CFA (50 000 000 Fcfa) entrent dans le cadre des projets à  impact rapide (Qips) et visent à  contribuer au retour de l’autorité de l’Etat.

En prélude à  cette journée, la MINUSCA et les Agences, Fonds et Programmes des Nations Unies ont investi le Stade Omnisport de Bangui, le 23 octobre, le temps d’une journée porte ouverte, pour communiquer avec le public afin de mieux expliquer leurs mandats et activités respectifs en RCA.

Il convient de rappeler que la Journée des Nations Unies est célébrée conformément à  la résolution 2782, de l’Assemblée générale des Nations Unies de 1971, jour anniversaire de l’entrée en vigueur de la Charte des Nations Unies en 1945.

Ladite Charte met aussi l’accent sur la coopération internationale, des relations amicales entre les nations, fondées sur le respect du principe de l’égalité des droits des peuples dans la résolution des problèmes.

Source : ABangui

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here