Centrafrique : Le Parti RDC trouve peu convaincantes les raisons de la destitution du président de l’Assemblée Nationale

0
169


BANGUI –Le Parti politique Rassemblement Démocratique Centrafricain (RDC), après examens de la pétition portant destitution du président de l’Assemblée nationale Abdoul Karim Méckassoua, trouve que les raisons évoquées pour motiver la destitution sont peu convaincantes. Il appelle ses députés dans un communiqué de presse du 22 octobre à  voter non.

Au moins 95 députés auraient signé la pétition pour amorcer le processus de destitution du président de l’Assemblée Nationale. Même si certains députés ne reconnaissent pas avoir signés ce document, il a été déposé sur la table des présidents des commissions parlementaires qui jugent recevable et attendent le plénière du vendredi 26 octobre pour en débattre afin de voter ou non la motion de censure contre Abdoul Karim Méckassoua.

Le président de l’Assemblée Nationale est accusé du non-respect des textes ; d’avoir empêché le bureau de l’Assemblée de mieux faire son travail, du non-respect de la procédure de la passation des marchés publics voire même du détournement de fonds.

C’est dans ce contexte que le Rassemblement Démocratique Centrafricain (RDC), parti membre de la majorité présidentielle, initiatrice de cette pétition, se désengage de cette aventure. « Le Parti se félicite de ce que la Cour des Comptes et la Haute Autorité de la Bonne Gouvernance travaillent actuellement sur les questions de gouvernance financière de l’Assemblée et attend les conclusions de ces rapports », relève Désiré Nzanga Bilal Kolingba, président du RDC.

« La destitution du président de l’Assemblée Nationale pour des raisons différentes que celles prévues par la Constitution ou Règlement Intérieur de l’Institution est une démarche contre-productive et ne servira pas les intérêts de la nation », déclare le RDC.

En définitif, le Bureau Politique du RDC demande à  ses députés de voter non à  la destitution du président de l’Assemblée Nationale. « Il demande aussi à  l’ensemble des élus de la nation de placer avant toute considérations l’intérêt supérieur de celle-ci comme critère fondamental de positionnement et rappelle au président de la République que l’une de ses missions essentielles, est de garantir le bon fonctionnement des institutions de la République », selon le communiqué.

Plusieurs voix s’élèvent déjà  pour condamner l’idée de la destitution du président de l’Assemblée Nationale dont les raisons, semblent être guidées par l’intérêt personnel de certains députés que l’intérêt supérieur de la nation.

Source : ABangui

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here