Centrafrique : Deux magistrats de la CPS prêtent serment à  Bangui

0
16


BANGUI – Deux magistrats ont prêté serment ce vendredi 19 octobre à  la Cour d’Appel de Bangui pour le service de la Cour Pénale Spéciale (CPS), parmi lesquels un international. La cérémonie a été présidée par le président de la République Faustin Archange Touadera.

Ces deux magistrats viennent compléter l’effectif du personnel de la CPS. Ces magistrats ont pour rôle de juger les auteurs des crimes de guerre, crime contre l’humanité et génocide allant de 2003 à  nos jours comme prévoie la loi organique de janvier 2015.

Selon le magistrat Léon Dincpi, greffier en chef de la CPS, la chaine pénale en Centrafrique a été fragilisée depuis 2012 et les magistrats centrafricains ne pouvaient exercer librement pour juger les auteurs des crimes graves entre autres, crime de guerre, crime contre l’humanité et crime de génocide. C’est dans ce contexte que le Conseil National de Transition avait jugé mieux mettre en place une cour spéciale hybride afin de lutter contre l’impunité.

Les deux prestataires de Serment, le magistrat Adelaïde Dembola de nationalité burkinabée et le magistrat centrafricain Michel Louanga se sont engagés pour la lutte contre l’impunité, « une tâche lourde nous attend. Nous avons prêté serment plusieurs fois, mais cette fois-ci, c’est une fonction judiciaire spéciale », a témoigné Michel Louanga.

Faustin Archange Touadera, président de la République a déclaré qu’une session inaugurale de la CPS est prévue la semaine prochaine. « Une session inaugurale de la CPS est prévue la semaine prochaine pour le lancement de l’opérationnalisation de cette cour hybride. L’objectif c’est impunité zéro», a-t-il annoncé.

La semaine dernière des professionnels des médias ont été outillés sur la couverture médiatique des procès à  la Cour Pénale Spéciale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here