Côte d’Ivoire  : les Fintech locales invitées à participer à la digitalisation des flux financiers dans le rural

0
20

Les autorités ivoiriennes viennent de lancer un appel à candidatures aux Fintech pouvant déployer des  solutions de digitalisation en zones rurales. Le programme vise à répondre aux défis de circulation des flux financiers et d’inclusion financière dans ces zones.

Les startups Fintech ayant passé la phase de démarrage disposent désormais d’un canal pour développer les solutions technologiques répondant aux défis de circulation des flux financiers et d’inclusion financière en zone rurale, prenant en compte les questions d’accessibilité, de connectivité, de sécurité, d’éducation financière.

Pour y arriver, l’Agence Côte d’Ivoire PME a lancé un appel à candidatures pour un programme d’accélération de startups Fintech pouvant déployer des solutions de digitalisation des flux financiers en zones rurales.

«Il a pour objectif l’accompagnement des startups Fintech ayant passé la phase de démarrage, à développer les solutions technologiques répondant aux défis de circulations des flux financiers et d’inclusion en zones rurales qui prenne en compte les questions d’accessibilité, de connectivité, de sécurité, d’éducation financière», insistent les sources de l’Agence Côte d’Ivoire PME.

Cet appel intervient alors que les flux financiers en zones rurales n’ont pas une bonne dynamique et que le taux d’inclusion financière n’avoisine que 10%. Les mêmes sources expliquent que ce programme dénommé «RUFIN 2018» est lancé dans un contexte où «le digital semble être une solution adéquate à l’amélioration de la circulation des flux financiers et à l’inclusion financière en zone rurale».

Un programme exclusivement national

Cet appel à candidatures est ouvert exclusivement aux entreprises nationales. «Le programme RUFIN s’adresse exclusivement aux startups de droit ivoirien, à des entreprises ayant développé et commercialisé des solutions Fintech depuis 3 ans au moins ; à des groupements de startups proposant différentes solutions qui répondent aux objectifs du présent programme. Les solutions qu’ils proposeront devront répondre aux problématiques des populations rurales et qui tiennent compte de leurs capacités numériques, de leur équipement ou de leur statut économique», précise l’Agence CI PME sur son site web.

 

Source : La Tribune Afrique

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here