Centrafrique : Au point culminant de la destitution du Président de l’Assemblée nationale

0
78


97 députés sur 140 ont signé une pétition aux fins de la destitution du Président de l’Assemblée nationale, Abdou Karim Meckassoua. L’annonce est faite aux médias ce jeudi par Mathurin Dimbélé Nakoé, Député de Sosso Nakombo : « Le dossier est déposé mercredi 17 octobre 2018 au Secrétariat particulier du secrétariat général de l’Assemblée nationale. L’article 70 de la constitution de la République centrafricaine stipule que la déchéance du Président de l’Assemblée peut être demandée par les 1/3 des députés. Nous sommes 97 à  avoir signé, c’est très largement supérieur au 1/3 parce que l’Assemblée compte 140 députés » a-t-il affirmé.

La suite de la procédure prévoit une conférence des présidents des groupes parlementaires, ce vendredi et une plénière la semaine prochaine.

Par ailleurs, cette procédure de destitution inquiète le Groupe de travail de la société civile. Il a animé ce jeudi une conférence de presse pour faire part de cette inquiétude : « Nous demandons aux groupes parlementaires qui s’affrontent à  l’Assemblée de tout faire pour éviter une crise institutionnelle à  notre pays. Que cette motion de déchéance n’ait pas de conséquences sur le plan politique, social et économique » a prévenu Paul Crescent Beninga, porte-parole du Groupe de travail de la société civile.

Notons que les signataires de la pétition reprochent à  Karim Meckassoua sa mauvaise gestion de l’institution parlementaire.

Fred Krock

Source : abangui.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here