RCA : 30 civils tués par les groupes armés du centre (MINUSCA)

0
52


De « récentes attaques » contre des civils dans la ville de Bria et sur l’axe Bria-Irabanda, dans la préfecture de la Haute Kotto au centre de la République centrafricaine, ont causé la mort d’au moins trente personnes et fait quatre blessés, a annoncé mardi la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA).

Selon une enquête de la MINUSCA dont APA a obtenu copie, « ces crimes, dont beaucoup pourraient constituer des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, sont imputables à  la coalition ex-Séléka (le Mouvement pour l’Unité et la Paix en Centrafrique (UPC), le Front Populaire pour la Renaissance de Centrafrique (FPRC) et le Rassemblement Patriotique pour le Renouveau de la Centrafrique (RPRC) – et aux antibalaka ».

Ces attaques « inacceptables, dernières d’une série de violations des droits de l’homme et du droit international humanitaire, ont été commises en aoà»t et septembre 2018 », précise la MINUSCA.

La mission onusienne soutient avoir mené cette enquête, à  travers sa Division des Droits de l’Homme (DDH), conformément à  la résolution 2387 du Conseil de Sécurité du 15 novembre 2017. Cette résolution donne en effet mandat à  la Mission de « Surveiller les violations du droit international humanitaire et les atteintes aux droits de l’homme commises sur l’ensemble du territoire de la République centrafricaine, concourir aux enquêtes et faire rapport publiquement au Conseil de sécurité à  ce sujet », explique le communiqué.

Le 10 octobre dernier, l’ONG internationale des droits humains, Human Right Watch, a dénoncé dans un rapport ces meurtres commis dans le centre de la RCA et dont la MINUSCA fait état.

BB/te/APA

Source : abangui.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here