Centrafrique : Les Forces de sécurité réclamées à  Kaga Bandoro

0
31


Le rétablissement de la sécurité sur l’ensemble du territoire rentre désormais dans un processus irréversible. Les quelques soubresauts enregistrés ci et là  ne sont pas de nature à  enfreindre la marche du peuple vers la paix et la reconstruction nationale.

A Kaga Bandoro, le Ministre de la Sécurité publique, Henri Wanzet Linguissara qui vient de rentrer d’une mission gouvernementale dans la localité annonce la restauration de l’autorité de l’Etat sur fond de demande présente des populations d’avoir à  leurs côtés leurs forces de sécurité intérieures, notamment la Police et la Gendarmerie. Le nouveau préfet de la Nana-Gribizi, M. Abdoulaye Mahamat a été installé dans ses fonctions.

La tergiversation n’a que trop duré. Le temps du rétablissement de l’ordre et de la sécurité a sonné. La visite de 48 heures du Ministre de la Sécurité dans la ville de Kaga Bandoro, le fief des redoutables groupes armés est révélatrice de ce nouveau paradigme de sécurité. Alors qu’il venait juste de rentrer au pays après avoir pris part à  la réunion de haut niveau sur le mécanisme régional de surveillance de la sécurité à  Kampala en Ouganda, Wanzet a effectué une visite à  Kaga Bandoro. C’était du 10 au 12 octobre 2018, occasion ayant permis au membre du gouvernement de rencontrer et de discuter avec toutes les couches de la population de la localité, notamment les autorités locales, la jeunesse, les femmes, les leaders des groupes armés actifs encore dans la région, à  savoir le Front populaire pour la renaissance de Centrafrique (FPRC) d’Abdoulaye Hissen et Nourredine Adam et le Mouvement patriotique pour la Centrafrique (MPC) de Mahamat Alkatim.

A en croire une source proche du Ministre Wanzet, lors des séries d’échanges avec les populations locales, le membre du gouvernement a fait montre de la détermination des nouvelles autorités, à  commencer par le Président de la République, à  asseoir définitivement la paix et la sécurité dans tout le pays et plus particulièrement dans la Nana-Gribizi où la situation sécuritaire semble encore bien fragile. D’ailleurs, la présence du Ministre dans la localité témoigne bien de cette volonté politique.

De leur côté, les populations, par la voix de leurs différents leaders, ont exprimé l’ardent désire de vivre désormais en paix. Elles estiment également que cette aspiration ne pourra que devenir réalité que si et seulement si les groupes armés rentrent véritablement dans le processus du Désarmement, démobilisation, réintégration et rapatriement des ex-combattants (DDRR) – processus qui est déjà  enclenché.

Soulignons au passage que cette visite à  Kaga Bandoro du Ministre Wanzet a été l’objet d’une grande surprise du fait que d’aucuns d’entre les populations locales ne s’y attendaient. Voilà  qui se traduit par l’accueil et la pathétique mobilisation de l’ensemble de la population locale à  l’installation du nouveau Préfet de la Nana-Gribizi, M. Abdoulaye Mahamat, qui renforce encore davantage la restauration de l’autorité de l’état. Il convient ici de mentionner également l’aspect de la demande sans condition de cette population de voir les forces de sécurité intérieures (gendarmes et policiers) désormais déployées dans leur localité.

Somme toute, cette visite n’a fait que confirmer l’élan du rétablissement et la paix, de l’autorité de l’Etat et de la marche irréversible vers la reconstruction nationale.

Source : abangui.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here