Centrafrique : au moins 30 personnes tuées en aoà»t et septembre par des groupes armés dans le centre-est du pays

0
20


Au moins 30 personnes ont été tuées et quatre autres blessés en aoà»t et septembre par des groupes armés dans la préfecture centrafricaine de la Haute Kotto (centre-est), a indiqué lundi dans un communiqué la Mission des Nations Unies en Centrafrique (MINUSCA).

Ces attaques contre des civils ont été commises dans la ville de Bria et sur l’axe Bria-Irabanda par la coalition ex-séléka, notamment le Mouvement pour l’unité et la paix en Centrafrique (UPC), le Front populaire pour le renaissance de la Centrafrique (FPRC) et le Rassemblement patriotique pour le renouveau de la Centrafrique (RPRC), mais aussi par des anti-balaka, selon l’enquête de la MINUSCA.

Les violences des bandes armées sont à  l’origine du déplacement interne d’au moins 32.000 civils à  Bria, selon les statistiques de l’ONU.

La MINUSCA a ainsi condamné vivement « ces crimes dont beaucoup pourraient constituer des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité », appelé à  « cesser immédiatement toutes les attaques contre la population civile », et a confirmé qu' »elle ne ménagera aucun effort, en appui des autorités centrafricaines, afin que les auteurs de ces crimes (…) soient poursuivis et traduits devant la justice. »

Source : abangui.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here