fbpx
vendredi, novembre 16, 2018
Accueil Actualités Centrafrique : La société Dams Service exige de la mairie de Bangui...

Centrafrique : La société Dams Service exige de la mairie de Bangui le règlement de ses créances

0
12

BANGUI, 15 octobre 2018 (RJDH)–La Société Dams Service exige de la Mairie de Bangui le règlement de ses créances qui s’élèvent à 12 millions de FCFA. L’appel est lancé lors d’un point de presse vendredi à Bangui.

La société Dams Service, spécialisée dans la collecte primaire des ordures a contracté avec la Mairie de Bangui en 2012, après avoir travaillé dans le cadre du Projet d’Urgence de Réhabilitation d’Infrastructure et Services Urbains (PURISU) dans le 3e arrondissement de Bangui. Le contrat établi vise l’enlèvement des ordures dans les dépôts sauvages de la commune de Bangui.

Selon les termes de ce contrat du 8 avril 2012, « le coût de la prestation est estimé à 1.200.000 FCFA pour la collecte primaire, 2.300.000 FCFA pour l’enlèvement des dépôts sauvages dans le 3e arrondissement soit un total de 3.500.000 FCFA par mois ».

« Au moment où je vous parle, la Mairie de Bangui doit à la société Dams Service 12.000.000 de FCFA d’arriérés », a déclaré Eric Damango, Directeur Gérant de Dams Service.

Eric Damango dénonce la « mauvaise foi » du président actuel de la Délégation Spéciale de la Ville de Bangui, Emile Gros Raymond Nakombo qui, après l’instruction de l’Inspection d’Etat pour le règlement, aurait refusé de payer ces dettes sans motif.  « Après vérification par l’Inspection Générale d’Etat en mars 2018, le receveur municipal a reçu l’instruction d’appuyer les valeurs de caisse concernant la Société Dams Service. Le maire a bien commencé le règlement et l’a suspendu sans aucune raison », a regretté le Directeur Gérant de Dams Service.

Pour lui, toutes les voies légales sont en train d’être épuisées. « Il ne reste qu’à saisir l’Assemblée Nationale, le président de la République et enfin la justice », a-t-il confié au RJDH.

Le personnel de cette société en chômage technique, environ 32 dont  4 sont décédés, tous habitant le 3e arrondissement menace de manifester devant la marie de Bangui les jours qui viennent si rien n’est fait. « Nous sommes en chômage suite à cette affaire où la Mairie de Bangui n’a pas honoré ses engagements. C’est une amertume que nous exprimons », déclare Freddy Ngouveda, représentant des agents en chômage

A la Mairie de Bangui, c’est encore le silence après les tentatives du RJDH. Le président de la Délégation Spéciale de la Ville de Bangui, Emile Gros Raymond Nakombo, n’étant pas encore disponible, une source de la Mairie parle de la mauvaise compréhension des démarches du paiement. « La Mairie n’a pas refusé de payer. Sauf qu’elle ne dispose pas actuellement des ressources nécessaires, c’est pourquoi nous avions démarré le paiement échelonné allant de 200 à 300.000 FCFA », a confié cette source sous couvert d’anonymat.

La Primature a été saisie le 8 octobre sur cette affaire.

Source : rjdh.org

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here