L’Observatoire des médias en Centrafrique présente ses rapports de monitoring de juin-aoà»t 2018

0
26


Bangui – Le Rapporteur général de l’Observatoire des Média en Centrafrique (OMCA), Simon-Pierre Ndouba Béret, a présidé, jeudi 11 octobre 2018 à  Bangui, les travaux de la 15ème table ronde de l’OMCA,en présence du Porte-parole de la Mission multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation en République Centrafricaine (MINUSCA), Vladimir Montéiro.

Le but de cette table ronde qui a mobilisé plus de quarante professionnels des média centrafricains est de présenter les rapports d’observation des médias sur la période de juin à  aoà»t 2018 afin d’amener ces derniers à  faire leur autocritique en vue de redynamiser la presse centrafricaine.

« Nous n’avons plus d’excuses à  faire valoir pour justifier les erreurs, voire les fautes, très nombreuses, que le public ne se prive pas de nous faire observer et qui entament gravement notre crédibilité », a déclaré le rapporteur général de l’OMCA.

Selon lui, les professionnels des média ont désormais une exigence de professionnalisme et doivent accorder une attention entière aux différents rapports qui vont être présentés par le service de monitoring de l’OMCA.

Le Porte-parole de la MINUSCA a, pour sa part, expliqué que l’exercice interactif initié par l’OMCA est salutaire car il permet aux professionnels des média centrafricains de s’écouter et de corriger ce qui doit être amélioré, en termes d’information.

« La MINUSCA va poursuivre ses efforts selon ses moyens pour que la presse centrafricaine puisse contribuer davantage aux efforts de paix et de réconciliation nationale », a soutenu Vladimir Montéiro.

En conclusion des rapports présentés, le service de monitoring de l’OMCA a recommandé aux journalistes centrafricains de jouer leur rôle au regard du code d’éthique et de déontologie, en soutenant les efforts consentis pour le relèvement de la Centrafrique et l’amélioration de la situation sociopolitique et humanitaire.

Ledit service a recommandé également aux autorités centrafricaines de prendre des mesures pour faciliter le travail des média sur toutel’étendue du territoire.

Il convient de noter que le service de monitoring de l’OMCA a réalisé l’observation et organisé cette table-ronde grâce à  l’appui technique et financier de l’ONG Internews et de la MINUSCA.

Source : abangui.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here