Le gouvernement et la MINUSCA restent préoccupés par les questions de paix et sécurité

0
33


Bangui – Le ministre de la Communication et des Média, Porte-parole du gouvernement, Ange-Maxime Kazagui, et le Porte-parole de la MINUSCA, Vladimir Montéiro, ont animé, mercredi 10 octobre 2018 à  Bangui, une conférence de presse conjointe pour commenter les derniers événements ayant marqué l’actualité nationale.

Dans son propos liminaire, le Ministre Ange-Maxime Kazagui a expliqué que les principales préoccupations du gouvernement sont axées sur les questions de sécurité, de paix et du redressement économique de notre pays.

Sur les questions économiques et sociales, il a souligné que les partenaires bilatéraux et multilatéraux de la RCA continuent de l’appuyer notamment à  travers la signature d’accords économiques, financiers dans le cadre du plan de relèvement et de consolidation de la paix en Centrafrique (RCPCA).

Il a aussi annoncé que notre pays s’apprête à  entrer en négociation sur la prochaine revue de facilité de crédit avec le Fonds Monétaire International (FMI).

S’agissant de la question de sécurité, le Porte-parole du gouvernement a fait un point complet sur les avancées notoires dans la formation, le redéploiement progressif des forces de défense et de sécurité sur toute l’étendue du territoire national.

Le Président Faustin-Archange Touadéra a réitéré la demande de la levée de l’embargo, lors de la réunion de haut niveau qu’il a eu avec les principaux partenaires à  New York en marge de la 73ème session de l’Assemblée générale de l’ONU, a-t-il indiqué.

Sur l’assassinat des trois ressortissants chinois à  Sosso Nakombo, dans la préfecture de la Mambéré-Kadéi, le ministre Kazagui a précisé qu’une enquête est en cours et que dès le dimanche dernier, au moins douze suspects ont été appréhendés et transférés sur Berbérati en vue d’une probable mise en examen.

De son côté, le Porte-parole de la MINUSCA, Vladimir Montéiro, a signalé que les participants à  la réunion de haut niveau sur la République Centrafricaine, fin septembre dernier, ont réaffirmé leur soutien au Président Faustin-Archange Touadéra pour son engagement à  rétablir une paix durable en République Centrafricaine.

Selon lui, la communauté internationale a demandé une redynamisation du processus politique à  travers l’initiative de paix de l’Union Africaine où les Nations-Unies auront un grand rôle à  jouer.

Il convient de rappeler que cette conférence de presse conjointe gouvernement/MINUSCA intervient deux semaines après la 73ème session ordinaire de l’Assemblée générale des Nations-Unies.

Source : abangui.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here