SafeBoda, le service d’assistance à la conduite en Ouganda compte s’étendre à d’autres villes africaines

0
24

En Ouganda, l’application « SafeBoda » pour les taxis motos a révolutionné les transports en commun. Maintenant, la société veut étendre ses activités et vise à s’implanter dans une vingtaine d’autres villes africaines.

SafeBoda, c’est le nom de la compagnie fondée en 2015 par un ancien chauffeur de taxi motocycliste et deux économistes européens. La société est composée de 6 000 transporteurs collaborateurs opérant dans son réseau de la capitale Kampala. Elle est soutenue par des investisseurs du secteur des entreprises sociales, notamment le Global Innovation Fund, basé en Grande-Bretagne. « Nous prévoyons de développer et de desservir au moins 20 villes africaines et de pouvoir nous assurer que les personnes peuvent se déplacer en toute sécurité », a déclaré le cofondateur Ricky Thompson Rapa dans un entretien avec Reuters.

Une réponse locale aux besoins de transport

A cause d’une urbanisation galopante, toutes les grandes villes d’Afrique subsaharienne font face à une croissance rapide des besoins en termes de transport, de mobilité. Les métropoles africaines sont dépourvues de moyens de communication ou de transport modernes, à savoir, les tramways, bus électriques, métros entre autres. Ce qui a été à l’origine du développement d’un réseau parallèle et informel. Ces moyens de transports connus sous le nom de « boda bodas » dans plusieurs pays Est-africains ont retrouvé une forme mieux structurée et sécurisée avec le « SafeBoda ». Dans la capitale ougandaise, les «boda bodas» ou les taxis-motos – constituent la principale forme de transport en commun. On en trouve des grappes aux intersections tout autour de la ville encombrée par la circulation.

Réglementer l’informel

Selon ses initiateurs, SafeBoda a contribué à la normalisation des tarifs des voyages et va également aider à faire baisser les coûts mais aussi à améliorer la sécurité des passagers dans ce secteur informel longtemps peu réglementé. La société estime que ses collaborateurs gagnent en moyenne 30% de plus que leurs collègues de l’informel. Ils sont également formés pour un meilleur usage des applications téléphones afin de mieux répondre aux besoins des clients. SafeBoda se définit comme une communauté d’entrepreneurs et de conducteurs de bodas qui travaillent ensemble pour améliorer les normes professionnelles dans l’industrie des transports urbains en Afrique.

« Notre objectif est d’améliorer l’industrie pour les conducteurs et les passagers en augmentant le nombre de voyages sécuritaires effectués par jour et en rendant les déplacements dans les villes pratiques et sans stress » a déclaré la société sur sa plate-forme.

 

Source : La Tribune Afrique

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here