84 ex-combattants et membres de la communauté prêts à  être réinsérés à  Bria

0
39


Ils ont définitivement tourné le dos au conflit en s’engageant pour la paix et le développement de leurs préfectures et partant, de la Centrafrique. Quatre-vingt-quatre ex-combattants et membres de la communauté de Bria (préfecture de la Haute-Kotto) dont 26 femmes ont reçu leurs kits de réinsertion socioéconomique, a l’issue d’une formation technique et professionnelle dans le cadre du programme de réduction de la violence communautaire (CVR).

Le 4 Octobre 2018, 63 d’entre eux ont reçu des mains du Représentant spécial adjoint du Secrétaire général des Nations Unies chargé des affaires politiques, Kenneth Gluck, des kits de couture composés chacun d’une machine à  coudre, de rouleaux de tissus, d’accessoires pour la broderie et de réparation en cas de panne.

Environ une semaine plus tôt, le 28 septembre 2018, les 21 autres bénéficiaires recevaient Quatre-vingts chèvres naines de Guinée, des sacs d’aliments de bétail, des mangeoires et abreuvoirs, des produits vétérinaires ainsi que du petit matériel d’élevage.

« Nous saluons votre courage pour la paix en Centrafrique et surtout votre engagement pour le développement de votre localité », a déclaré Kenneth Gluck, avant d’inviter les repentis à  « servir de modèle dans votre entourage en vue de susciter la sympathie de vos frères et sœurs encore réticents au CVR et une adhésion de ces derniers dans le projet […]Vous avez choisi le chemin de la paix et du développement. La MINUSCA va vous accompagner sur le chemin que vous avez choisi librement. »

Au nom des femmes bénéficiaires, Ypita Yvette Petula, a salué le programme CVR qui « a favorisé leur apprentissage en technique de coupe et de couture, en gestion simplifiée. » Aujourd’hui, « grâce à  notre métier de couturiers, nous pouvons vivre dignement », a-t-elle confié.

Le maire de Bria, Maurice Balekouzou, a, quant à  lui, exprimé toute sa gratitude envers la MINUSCA pour son soutien continu aux efforts et initiatives communautaires en faveur de la paix et de la réconciliation nationale.

« Sachez qu’en déposant les armes, vous avez pris la meilleure décision de votre vie. Ainsi, avez-vous démontré votre engagement pour la paix en Centrafrique. Aussi, avez-vous la responsabilité de pérenniser les acquis et de contribuer à  la relance et au développement de la Haute Kotto », a pour sa part conclu le chef du bureau régional de la MINUSCA, Imtiaz Hussain.

Source : abangui.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here