Centrafrique : le Kilomètre 5 paralysé à  cause de la mort d’un taxi-moto

0
47


La mort d’un pilote de taxi-moto jeudi dans la soirée a paralysé de trop l’agglomération du Kilomètre 5 en proie aux affrontements entre les groupes d’autodéfense rivaux depuis mardi dernier, a appris Xinhua vendredi de source locale.

Jusqu’à  vendredi matin, a indiqué l’une des sources, toutes les boutiques et autres maisons de commerce ont gardé les portes fermées.

Mardi dernier, les éléments des groupes d’autodéfense ne se sont pas entendus au moment du partage d’un fonds provenant du déchargement d’un camion. Les heurts ont fait cinq morts d’après des témoins.

Interrogé mercredi dernier sur la question, le chef de la police de la mission onusienne en Centrafrique, MINUSCA, a déclaré que la mission n’est pas incapable de neutraliser les auteurs du grand banditisme au Kilomètre 5, seulement, a-t-il ajouté, la mission ne dispose d’information précise sur lesdits auteurs du banditisme.

Devant cette déclaration, ce vendredi, le représentant du groupe de travail de la société civile, Paul-Christian Béninga, a pensé qu’il s’agit là  d’un aveu d’impuissance de la MINUSCA, dont l’une des missions est de rétablir la sécurité en République centrafricaine.

Le porte-parole du gouvernement centrafricain et ministre de la Communication et des Médias, Ange-Maxime Kazagui, lui, a plutôt évoqué ce vendredi un banditisme urbain et des règlements de compte pour lesquels le gouvernement est en train de prendre des dispositions.

Il a fait remarquer que tous ces faits n’ont rien à  voir avec des revendications politiques.

Source : abangui.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here