Centrafrique : réouverture d’un marché à  bétail profitant de l’accalmie des tensions sécuritaires

0
19


Le marché à  bétails de la bourgade centrafricaine de Boboui situé à  45 kilomètres à  l’ouest de la capitale Bangui sera rouvert d’ici peu, a déclaré ce jeudi à  la presse le ministre centrafricain de l’Elevage et de la Santé animale, Yérima Youssoufa Mandjo.

D’après lui, ont été associés à  cette décision tous les intervenants de la filière bétail, à  savoir : les commerçants de bétails, les bouchers, les transporteurs, et bien d’autres intermédiaires.

A cause de la crise socio-sécuritaire que la République centrafricaine avait connue, a-t-il indiqué, le gouvernement a été obligé de fusionner les activités de vente des bétails à  celles de l’abattoir frigorifique de Bangui. Mais avec l’accalmie, a-t-il ajouté, il y a lieu de redonner vie au marché à  bétails de Boboui.

Dans la perspective des réformes, le gouvernement centrafricain avait fermé un premier marché à  bétails, celui du PK 13 à  la sortie nord de Bangui, gagné par la croissance urbaine. Ce marché a été expressément transféré à  Boboui, à  45 kilomètres route de Boali.

Seulement, la rébellion de la Coalition dite Séléka déclenchée en 2012 et dont les effets se poursuivent encore dans certaines préfectures de la République centrafricaine a contribué également à  la suspension des activités sur le marché à  bétails de Boboui.

Dans le souci de continuer à  approvisionner le marché de Bangui en viande de boucherie pendant la crise, des camionneurs sont réquisitionnés depuis les régions de l’est ou du nord pour acheminer les bovins, de ces régions directement à  l’abattoir frigorifique de Bangui, rendant ainsi très chère le prix du kilogramme de la viande de boucherie sur les marchés.

La tendance, avec la sécurité observée çà  et là  sur le territoire, donne à  espérer pour le ministre Youssoufa Mandjo, prêt à  encourager le convoyage des bœufs plutôt sur pieds. Des pourparlers sont en cours avec le ministère des Transports, pour que quelques camions soient loués et utilisés comme des bétaillères entre Boboui et l’abattoir frigorifique de Bangui.

Source : abangui.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here