Le ministre Pierre Somsé confirme une épidémie d’hépatite E à  Bocaranga

0
35


Bangui – Le ministre de la Santé et de la Population, Pierre Somsé, a confirmé, lors d’un point de presse mardi 2 octobre 2018 à  Bangui, une épidémie d’hépatite E dans le district sanitaire de Bocaranga (523 km au nord de Bangui).

L’objectif de ce point de presse est d’informer la population centrafricaine sur les maladies épidémiologiques dans certaines régions.

« Les statistiques font état de 31 cas enregistrés depuis le mois de septembre dernier, dont 29 cas confirmés pour l’hépatite E à  l’institut Pasteur de Bangui », a indiqué le ministre Pierre Somsé.

Le membre du gouvernement a déploré un cas de décès d’une jeune femme enceinte de sept mois, alors que sept malades sont hospitalisés à  l’Hôpital de district de Bocaranga.

Les dispositions sont prises avec les partenaires techniques pour contenir cette flambée, entre autres le déploiement d’une équipe conjointe d’investigation, le renforcement de la surveillance, la prise en charge, de la sensibilisation de la population et la distribution des désinfectants pour le traitement des eaux de puits dans les quartiers concernés, a-t-il indiqué.

Le chef du département de la Santé a, par conséquent, lancé un appel à  toute la population d’être vigilante et d’orienter sans retard, toute personne présentant une fièvre avec itère aux agents de santé de la localité. Tout en demandant à  ladite population des quartiers touchés par la maladie de consommer de l’eau traitée, les fruits et légumes lavés avec de l’eau propre.

Pierre Somsé a confirmé dans un communiqué de presse trois cas suspects de Monkeypox, appelée « variole de singe », dans le district sanitaire de Mbaïki, plus précisément dans le village de Zouméa-Kaka, situé à  141 km au sud de Bangui.

« Il s’agit d’une jeune mère de 25 ans allaitante, un nourrisson de quatre mois et une fillette de quatre ans, les trois prélèvements ont été acheminés à  l’Institut Pasteur de Bangui », a précisé le ministre.

Il a rappelé que toutes les mesures sont prises pour contrôler l’épidémie, à  savoir la surveillance active des malades en isolement et la sensibilisation des communautés sur les dispositions préventives de la maladie.

Source : abangui.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here