La municipalité de Bangui entame l’évacuation forcée des occupants anarchiques des abords des rues

0
62


Bangui – La municipalité de Bangui a engagé, mardi, 2 octobre 2018, une opération de déguerpissement forcé des petits commerçants installés aux abords des avenues David Dacko et Conjugo (sud), dans les 6ème et 2ème arrondissements de la capitale centrafricaine.

Dès les premières heures de la matinée, une excavatrice protégée par des agents de la police municipale a entrepris d’enlever étales, kiosques et magasins, sous le regard impuissant des propriétaires et de la foule.

Cette opération vise à  garantir la libre circulation et éviter de nombreux accidents enregistrés ces derniers jours dans la capitale centrafricaine, indique-t-on du côté de la mairie de Bangui.

« Nous sommes garant de la libre circulation des biens et des personnes dans la périphérie urbaine de la capitale; le triste accident de circulation au rond point Tringoulou en une preuve palpable », a indiqué le président de la Délégation spéciale auprès de la ville de Bangui, Emile Gros-Raymond Nakombo, promettant d’aller jusqu’au bout de cette mission malgré les menaces de tout genre.

Interrogé par l’ACAP, Michael Ludovic Golondas Songo, étudiant en 3ème année de licence en gestion des ressources humaines à  l’université de Bangui, estime que la mairie devrait passer par la phase de sensibilisation avant de commencer le déguerpissement.

Elève au Lycée des Martyrs, Devingston se félicite de l’opération menée ce matin par le président de la Délégation spéciale de la ville de Bangui, préférant y voir la marque d’un « homme d’état qui a mis la main à  la pâte pour assainir les artères de la capitale qui ne cessent d’enregistrer des cas d’accidents les plus mortels. »

Visant à  mettre fin à  l’occupation anarchique des abords des artères de Bangui, l’opération engagée mardi par la municipalité de Bangui intervient 15 jours après un accident de circulation ayant fait plusieurs morts et blessés sur l’avenue du Lieutenant Koudoukou, dans le 5ème arrondissement.

Réagissant au lendemain de cet accident Emile Gros Raymond Nakombo avait annoncé des mesures pour assurer la sécurité routière et promis de sensibiliser ses concitoyens sur le danger de l’installation anarchique des vendeurs ambulants le long des rues de la capitale centrafricaine.

Source : abangui.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here