Centrafrique : L’Observatoire Pharos remet mercredi à  Bangui le rapport « Justice et priorité aux victimes » au chef de l’Etat

0
31


BANGUI, –L’Observatoire Pharos remet ce mercredi 3 octobre le rapport intitulé « Justice et priorité aux victimes » au président de la République Centrafricaine, Faustin Archange Touadera, a appris le RJDH de cette organisation.

Après un travail d’enquête et d’études auprès des victimes, l’Observatoire Pharos remet officiellement au Président un rapport définitif de trois ans de travail, accompagné d’une série de recommandations au gouvernement, aux institutions, comme à  la société civile.

« Des enquêtes, de grande qualité, ont bien été menées par le passé sur certains types de violations des droits humains, comme par exemple le rapport de Human Rights Watch sur les violences sexuelles commises en Centrafrique (2017). Des communiqués de presse ont bien été publiés, appelant à  l’impunité zéro et à  la justice. Mais jamais les voix des victimes de manière globale, c’est-à -dire les voix de ceux qui se définissent victimes de cette crise, n’ont été portées ainsi, intactes, aux oreilles des décideurs et du public », a confié au RJDH Catherine Bossard, Coordinatrice de projets à  l’Observatoire Pharos.

Pour elle, c’est ce qui a amené son organisation au mois d’octobre 2017, à  former 20 enquêteurs aux méthodes d’écoute pour qu’ils aillent dans les villes de Bangui, Bouar, Kaga-Bandoro, Bria, Bambari et Bangassou. « Ils y ont recueilli plus de 400 témoignages de victimes. Nous avons traduit ces témoignages et les avons décryptés pour formuler 61 recommandations à  destination du gouvernement, des parlementaires, des médias et de la société civile », précise Catherine Bossard.

« Ce travail d’enquête vise à  contribuer au processus de paix et de réconciliation en donnant la parole aux victimes de la crise centrafricaine, dont les voix sont très peu audibles car rarement écoutées et en rappelant l’importance de placer les victimes au cœur de la reconstruction du pays, ce qui commence par le respect de l’engagement pris par M. Touadera de mener une lutte sans merci contre l’impunité », a déclaré Catherine Bossard.

Depuis quatre ans, les autorités ont sollicité l’Observatoire Pharos pour mener des activités comme en 2017, où le Président Touadera Faustin Archange Touadera a missionné cette organisation pour la conduite de travaux de médiation avec la société civile.

Source : abangui.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here