Mauritanie/Télécoms : un quatrième opérateur de téléphonie en gestation

0
12

Un quatrième opérateur de téléphonie devrait s’installer sur le marché mauritanien d’ici la fin de cette année. Projet conduit par un groupe d’hommes d’affaires mauritaniens, sa mise en service devrait intervenir une fois que les procédures techniques et administratives auront été effectuées.

Des hommes d’affaires mauritaniens se mobilisent actuellement pour investir afin de lancer un quatrième opérateur de téléphonie sur le marché de la Mauritanie. D’après des sources proches des services de télécommunications du pays, ceux-ci sont déjà prêts pour mobiliser les capitaux nécessaires au projet et comptent mettre en service le prochain réseau après avoir effectué les procédures techniques et administratives. Un projet qui laisse dubitatif certains observateurs.

En effet, non seulement, aucun appel d’offre n’a été lancé en ce sens, mais aussi, le secteur des télécommunications en Mauritanie est complexe. Déjà, depuis plusieurs années, les 3 opérateurs  traditionnels exerçant dans le pays, à savoir Mauritel, Mattel, Chinguitel, entretiennent des relations souvent compliquées avec l’autorité de régulation (ARE). Ils sont souvent accusés par cette dernière de « mauvaise qualité du service ».

Selon les données statistiques de cette année, les trois sociétés ont une dette évaluée à 42,5 millions d’ouguiyas, alors même qu’elles doivent opérer des mises à niveau.

Rappelons que le secteur est essentiellement détenu par des compagnies étrangères. Mauritel est  détenu à 51% par le groupe Maroc Telecom, 46% par l’Etat Mauritanien et 3% par les employés. Même schéma pour Mattel qui est détenu à 51% par Tunisie Telecom et 49% par les privés mauritaniens. Quant à Chinguitel qui est une filiale de Sudatel, elle est constituée de capitaux soudanais et mauritaniens.

 

Source : La Tribune Afrique

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here